Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

La vaccination contre l’influenza débutera le 5 octobre au Québec

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

La vaccination contre l’influenza débutera le 5 octobre au Québec

Les autorités continuent de surveiller la situation de la COVID-19, vu l’augmentation du nombre de cas et d’hospitalisations. (Photo: Mufid Majnun pour Unsplash)

La vaccination contre l’influenza débutera le 5 octobre au Québec
La campagne de vaccination contre l’influenza débutera le 5 octobre, a fait savoir jeudi la Santé publique.
Les intéressés pourront prendre rendez−vous pour obtenir une dose du nouveau vaccin bivalent contre la COVID−19 en même temps, a−t−on précisé.
Par ailleurs, contrairement à l’Ontario, Québec maintient la période d’isolement à cinq jours, en cas de COVID−19, a fait savoir le directeur national de santé publique, le docteur Luc Boileau, en conférence de presse.
Les autorités continuent de surveiller la situation de la COVID−19, vu l’augmentation du nombre de cas et d’hospitalisations. Le docteur Boileau estime néanmoins qu’il est trop tôt pour parler dès maintenant d’une nouvelle vague.
Pour ce qui est de l’élargissement de l’accès au médicament Paxlovid contre la COVID−19, souhaité par des professionnels de la santé, une recommandation devrait bientôt être formulée par l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS), a fait savoir le docteur Boileau.
Par Lia Lévesque

La campagne de vaccination contre l’influenza débutera le 5 octobre, a fait savoir jeudi la Santé publique.

Les intéressés pourront prendre rendez-vous pour obtenir une dose du nouveau vaccin bivalent contre la COVID-19 en même temps, a-t-on précisé.

Par ailleurs, contrairement à l’Ontario, Québec maintient la période d’isolement à cinq jours, en cas de COVID-19, a fait savoir le directeur national de santé publique, le docteur Luc Boileau, en conférence de presse.

Les autorités continuent de surveiller la situation de la COVID-19, vu l’augmentation du nombre de cas et d’hospitalisations. Le docteur Boileau estime néanmoins qu’il est trop tôt pour parler dès maintenant d’une nouvelle vague.

Pour ce qui est de l’élargissement de l’accès au médicament Paxlovid contre la COVID−19, souhaité par des professionnels de la santé, une recommandation devrait bientôt être formulée par l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS), a fait savoir le docteur Boileau.


Par Lia Lévesque