Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

La prime annuelle par patient offerte aux médecins chute de 20$

La Presse Canadienne|Mis à jour hier à 10h33

La prime annuelle par patient offerte aux médecins chute de 20$

Le président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), le Dr Marc-André Amyot, a présenté à ses membres, vendredi midi, les détails de l’entente conclue la veille avec le gouvernement du Québec.(Photo: La Presse Canadienne)

Le montant de la prime annuelle offerte aux médecins de famille pour chaque patient inscrit par l’entremise du guichet d’accès à la première ligne (GAP) a diminué de 20$ pour atteindre 100$ par patient annuellement.

Le président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), le Dr Marc-André Amyot, a présenté à ses membres, vendredi midi, les détails de l’entente conclue la veille avec le gouvernement du Québec. Les deux parties semblent satisfaites de l’accord conclu. 

Autre changement à l’entente, la prime ne sera plus versée en totalité dès la disponibilité du rendez-vous. Un premier montant de 50$ sera alloué lorsqu’une plage horaire est ouverte et l’autre 50$ au moment du rendez-vous. «C’est un résultat concret pour la population», a déclaré sur X le ministre de la Santé, Christian Dubé.

«Il était important pour le gouvernement de s’assurer que les patients demeurent non seulement inscrits, mais qu’ils soient vus», a commenté dans une déclaration écrite la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel. 

Une clause de renouvellement est également prévue dans la nouvelle entente afin qu’elle puisse être reconduite dans un an. Cela devrait permettre d’éviter que le moment venu le gouvernement et les omnipraticiens négocient dans un climat d’urgence et de tensions sur cet enjeu.

«Rappelons que c’est une entente intérimaire qui permet le maintien des inscriptions pendant que nous allons négocier le renouvellement de l’entente-cadre. C’est sur cette entente qu’il faut maintenant mettre nos énergies», a déclaré Mme LeBel. 

Christian Dubé a parlé d’«entente passerelle» pour expliquer que les Québécois bénéficieront d’un accès au GAP pendant les négociations de l’entente-cadre.

La FMOQ a aussi souligné sur le réseau social X que les négociations pour le renouvellement de l’entente-cadre, échue depuis 2023, se poursuivront dans les mois à venir. Elle a par ailleurs précisé que l’entente du GAP est financée «à même l’enveloppe actuelle de l’accord-cadre».

Depuis 2022, une prime annuelle de 120$ était versée pour chaque patient inscrit à un groupe de médecine de famille (GMF) via le GAP. Cela avait pour but que les GMF prennent en charge des patients orphelins de médecin de famille.

Dr Amyot a fait valoir à plusieurs reprises que le montant de la prime est utilisé pour embaucher du personnel et louer des locaux afin d’accueillir davantage de patients. «Les médecins ont réorganisé leur pratique», a-t-il dit jeudi, avant que la conclusion de l’entente avec Québec soit annoncée.

Cette entente a pris fin le 31 mai dernier, ce qui a eu pour conséquence de diminuer le nombre de rendez-vous avec un médecin disponible sur le GAP. À un certain moment, on pouvait constater que le nombre de rendez-vous offerts via le guichet d’accès à la première ligne était passé de 17 604 dans la semaine du 18 mai à 1133 pour la semaine du 29 juin.

En mêlée de presse jeudi, Dr Amyot a laissé entendre que le nombre de rendez-vous offerts via le GAP devrait augmenter en comparaison avec la baisse observée depuis la fin de l’entente. Toutefois, cela ne reviendra pas à «l’état antérieur du GAP».

Il a expliqué que certains médecins qui avaient décidé de retarder leur retraite pour offrir des services au GAP ont peut-être pris leur retraite maintenant dans le contexte où il n’était pas certain que l’entente serait reconduite.