Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires
Philippe Leblanc

Entre les lignes

Philippe Leblanc

Expert(e) invité(e)

La pensée «long terme» est un muscle à exercer

Philippe Leblanc|Mis à jour le 11 avril 2024

La pensée «long terme» est un muscle à exercer

dans le domaine En investissement boursier, il est souvent bien moins payant d’aller vite que de prendre son temps. (Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ. Avec la technologie, on est de plus en plus habitués à obtenir ce qu’on veut immédiatement, que ce soit en commandant en ligne ou en achetant des titres en temps réel sur une application financière. Je crois toutefois que dans le domaine de l’investissement boursier, il est souvent bien moins payant d’aller vite que de prendre son temps.

Personnellement, j’ai toujours trouvé que les écoles de finance n’aidaient pas nécessairement les futurs investisseurs à penser à «long terme». Il existe une kyrielle de fonds et de simulations boursières qui leur permettent de se familiariser avec le monde de l’investissement boursier. Le problème est que la plupart sont axés sur le court terme! Comment faire autrement lorsqu’un cours de finance ne dure qu’une seule session scolaire? Comment demander aux étudiants d’investir à long terme lorsqu’ils sont évalués sur la performance de leur portefeuille pendant trois ou six mois? De tels exercices sont certainement intéressants d’un point de vue didactique, mais ils ne développent probablement pas la pensée à «long terme» des étudiants.

C’est pourquoi COTE 100 a approché l’Université Laval pour lancer un projet d’investissement: un fonds d’investissement qui serait vraiment axé sur le long terme.

J’avoue humblement que l’idée n’est pas de moi – elle m’est venue lors d’une présentation de la société d’assurance Markel à laquelle j’ai assistée à Omaha en mai 2023, en marge de l’assemblée annuelle de Berkshire Hathaway.

Comme l’ont fait les dirigeants de Markel avec deux universités américaines, pourquoi ne pas mettre en place un fonds d’investissement réellement axé sur le long terme? Dans un tel fonds, des étudiants de l’Université Laval proposeraient, analyses à l’appui, un maximum de 20 titres nord-américains qui seraient conservés, sans aucune transaction, pendant vingt ans. L’équipe gagnante serait identifiée par un comité de sélection et se mériterait une bourse d’études de 5 000$. Le reste (20 000$) serait investi dans un maximum de 20 titres boursiers pour les 20 prochaines années… sans aucune transaction une fois le portefeuille construit.

Avec de telles conditions, avouez que l’on entraîne davantage la pensée «long terme»!

J’ai d’ailleurs écrit un blogue à ce sujet en mai 2023: «20 actions pour les 25 prochaines années». 

COTE 100 s’est engagée à verser 25 000$ par année pendant les vingt prochaines années à l’Université Laval pour mettre en place ce projet. Le premier portefeuille sera investi d’ici la fin de la session du printemps 2024. À compter de l’année scolaire 2024-2025, l’objectif est d’incorporer le projet dans un cours d’investissement du bac en finance.

Chaque année pendant les 20 prochaines années, un portefeuille de 20 000$ sera investi. À compter de la 21e année, le premier portefeuille de 20 000$ (celui de 2024) sera roulé dans un nouveau portefeuille et ainsi de suite pour les années subséquentes. Peut-on rêver d’un projet qui porte davantage sur le long terme?

Combien vaudront chacun de ces portefeuilles après 20 ans? 40 000$? 100 000$? 200 000$? Davantage? Il est évidemment impossible de le savoir, mais il sera à mon avis intéressant de suivre l’évolution de la valeur de ces portefeuilles dans le temps.

À mon avis, il y a un besoin criant de jeunes étudiants et investisseurs qui apprendront à penser sur le long terme. Avec ce projet, je suis fier de la contribution de COTE 100 pour favoriser le développement de la pensée à «long terme» des étudiants en finance de l’Université Laval.

Je profite de l’occasion pour remercier les gens de l’Université Laval qui ont non seulement été très ouverts à ce projet qui sort des sentiers battus, mais qui ont aussi fait preuve d’une grande diligence pour le mettre en place. Bonne chance à tous les participants!

Philippe Le Blanc, CFA, MBA

Chef des placements chez COTE 100 et auteur du livre Avantage Bourse

Pour en connaître davantage sur ce projet: communiqué de presse