Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

La chute historique du PIB américain décortiquée

lesaffaires.com|Mis à jour le 16 avril 2024

La pandémie de COVID-19 a notamment entraîné une baisse exceptionnelle des dépenses de consommation.

Le PIB américain a effectué un plongeon historique de 32,9% au deuxième trimestre. Voici en un graphique la performance des différentes composantes du PIB.

Les économistes de Desjardins Études économiques notent que les mesures de confinement et sanitaires ont résulté en une diminution historique de la production, de même que par une baisse exceptionnelle des dépenses de consommation ainsi que des investissements résidentiels et non résidentiels.

«Heureusement, les mesures gouvernementales de soutien ont fait une grande différence. Alors que la détérioration du marché du travail a entraîné une baisse de 24,6 % (à rythme annualisé) de la rémunération des employés au deuxième trimestre, les transferts des gouvernements aux particuliers ont bondi de 856,2%. Cela a permis au revenu disponible de croître de 42,1% (à rythme annualisé) au deuxième trimestre. Avec la forte baisse des dépenses de consommation, cela a entraîné une hausse du taux d’épargne, qui est passé de 9,5% à 25,7%», lit-on dans le rapport de Desjardins.

Avec une réaccélération des nouveux cas de COVID-19 et de décès aux États-Unis, l’économie du pays n’est pas au bout de ses peines. Selon les économistes de Desjardins, le rebond du PIB réel prévu au cours des prochains trimestres pourrait être ralenti et la possibilité d’un nouveau recul de la production ne peut pas être totalement écartée.