Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

La CAQ veut mettre sur pied la plateforme Clic École

La Presse Canadienne|Mis à jour le 26 avril 2024

La CAQ veut mettre sur pied la plateforme Clic École

Le chef caquiste François Legault en a fait l’annonce mardi matin à Orford, en Estrie. (Photo: La Presse Canadienne)

Lac-Mégantic — La Coalition avenir Québec (CAQ) compte investir 1,5 milliard de dollars (G$) sur 10 ans, à compter de 2023, en infrastructures sportives si elle est réélue.

François Legault en a fait l’annonce mardi après-midi à Lac-Mégantic.

L’enveloppe servirait à financer la rénovation et la construction d’arénas, de terrains de soccer extérieurs ou intérieurs, des piscines, gymnases, jeux d’eau, terrains de basketball, de tennis, centres de curling, etc.

Le gouvernement financerait les projets à hauteur de 66%, jusqu’à concurrence de 10 millions de dollars (M$), le reste étant assumé par les municipalités.

Clic École

En outre, la CAQ a proposé mardi de mettre sur pied une plateforme similaire à Clic Santé, mais en éducation.

Clic École supplanterait tous les autres portails actuels. Ce serait un portail qui permettrait aux parents d’accéder plus facilement à des renseignements scolaires.

Le chef caquiste François Legault en a fait l’annonce mardi matin à Orford, en Estrie.

«J’entends souvent que l’information n’est pas disponible, a plaidé M. Legault. Bref, c’est compliqué pour les parents souvent.»

Ce nouveau portail coûterait 4M$ à mettre en place.

 

Un 3e lien nécessaire

Même si on prévoit une baisse de la population en âge de travailler dans la région métropolitaine de Lévis d’ici à 10 ans, un troisième lien entre cette ville et Québec reste nécessaire, selon François Legault.

Le chef caquiste compte sur son «ambition» pour générer une croissance de la population.

En mêlée de presse mardi dans Orford, il a plaidé qu’il veut faire de la région de la Capitale une «deuxième métropole», amener de nouvelles entreprises et des immigrants.

Or selon les projections de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), à Lévis, il y aura une baisse estimée à 600 individus de la population âgée de 20 à 64 ans, soit les personnes en âge de travailler.

«Avec nos ambitions, il va y avoir une croissance de la population dans le Québec métropolitain», a néanmoins assuré le chef caquiste.

Il a semblé visiblement lassé par les questions sur ce mégaprojet de 6,5G$ promu par son parti.

«Tout a été dit sur le troisième lien, on a besoin de ce tunnel.»