La CAQ se dit prête à légiférer rapidement sur le serment au roi

Publié le 02/11/2022 à 15:08, mis à jour le 02/11/2022 à 18:41

La CAQ se dit prête à légiférer rapidement sur le serment au roi

Publié le 02/11/2022 à 15:08, mis à jour le 02/11/2022 à 18:41

Par La Presse Canadienne

«Pour résoudre la situation (…) le gouvernement est prêt à aller rapidement avec le dépôt d’un projet de loi», a déclaré mercredi en mêlée de presse le leader parlementaire de la CAQ, Simon Jolin-Barrette. (Photo: La Presse Canadienne)

Québec — La Coalition avenir Québec (CAQ) de François Legault se dit prête à légiférer «rapidement» afin de rendre le serment au roi facultatif pour les députés.

«Pour résoudre la situation, […] le gouvernement est prêt à aller rapidement avec le dépôt d’un projet de loi», a annoncé mercredi en mêlée de presse le leader parlementaire de la CAQ, Simon Jolin-Barrette.

Les 11 députés de Québec solidaire (QS) et les trois députés du Parti québécois (PQ) ont refusé le mois dernier de prêter serment au roi Charles III, jugeant la pratique archaïque et humiliante.

Le PQ a réclamé l’adoption d’une motion qui leur donnerait tout de même le droit de siéger au Parlement.

Or, dans une décision inattendue rendue mardi, le président sortant de l’Assemblée nationale, François Paradis, a tranché que le serment au roi était obligatoire, et que seul un projet de loi pourrait l’abolir.

Les députés rebelles de QS et du PQ seront expulsés par la sergente d’armes s’ils essaient d’entrer au Salon bleu sans avoir préalablement prononcé le serment à la couronne britannique, a-t-il prévenu.

Le chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon s’est étonné mercredi que M. Paradis, qui n’est plus un élu, décide de son propre chef d’intervenir dans le débat politique.

Il n’exclut pas de risquer l’expulsion le 29 novembre, à l’ouverture de la session parlementaire. Il est fort à parier qu’un tel geste ferait la manchette partout à travers le monde.

«Mentir et me parjurer comme premier geste comme élu, ça me répugne. Prêter allégeance aux représentants de l’Église anglicane, ça me répugne. Je n’ai pas l’intention de prêter serment», a insisté M. St-Pierre Plamondon.

QS ouvert

De son côté, le leader parlementaire de QS, Alexandre Leduc, a semblé faire preuve de plus d’ouverture. Il a indiqué faire «confiance» à M. Jolin-Barrette pour la suite des choses.

«Le fait qu’il annonce ça, que ça serait un dépôt rapide aussi, j’en comprends que ça serait dans les premières semaines de l’ouverture, c’est un élément nouveau, important qui doit être rapporté à mon caucus», a-t-il déclaré.

«J’espère qu’il n’y a pas d’ambiguïté: nous, on a envie d’aller […] siéger», a ajouté M. Leduc. Il demande toutefois à la CAQ de préciser à quel moment elle entend déposer et appeler son projet de loi.

QS avait présenté en 2019 un projet de loi pour rendre facultatif le serment à la reine. La CAQ ne l’a appelé qu’à la toute fin de la dernière session parlementaire. Bloqué par les libéraux, le projet de loi est mort au feuilleton.

Sur le même sujet

À la une

Rachat d'entreprise: les employés à la rescousse du manque de relève?

BLOGUE INVITÉ. Le rachat d’une entreprise par des employés en place est une option séduisante à plusieurs égards.

Biden va célébrer un investissement technologique massif en Arizona

Il y a 27 minutes | AFP

TMSC a annoncé mardi qu’il donnait à son projet une tout autre dimension.

L’année 2022 en dix records

13:30 | AFP

La population mondiale a passé le cap des 8 milliards à la mi-novembre.