La Bourse : non merci !


Édition du 09 Septembre 2017

La Bourse : non merci !


Édition du 09 Septembre 2017

[Photo : 123RF]

Prétendre que les marchés boursiers n'attirent pas les chefs d'entreprise du Québec est un euphémisme. En réponse à notre sondage sur l'ambition des entreprises, seulement 1 % des 300 dirigeants d'entreprise interviewés ont dit espérer faire leur entrée en Bourse au cours des cinq prochaines années.

De fait, des 10 projets à court terme sur lesquels les chefs d'entreprise du Québec ont été sondés, le recours aux marchés boursiers est celui qui a - et de loin - rallié le moins de répondants, confirme Sylvain Gauthier, vice-président de Léger. L'introduction de leur entreprise en Bourse arrive loin derrière des projets comme ceux de mettre en marché de nouveaux produits (66 %), de procéder à des fusions et acquisitions (46 %), ou de développer de nouveaux marchés d'exportation (33 %).

Étrangement, pourtant, la concrétisation de chacun de ces projets profiterait sans doute de l'apport de capitaux que permettrait un appel public à l'épargne. Qui plus est, 24 % des répondants ont défini le manque de financement comme un obstacle à la réalisation de leurs ambitions. La possibilité d'obtenir du capital constitue d'ailleurs l'une des deux principales raisons évoquées par les tenants d'une entrée éventuelle en Bourse, avec celle relative à la préparation du financement d'une expansion sur les marchés américains.

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante ne se formalise guère de ce résultat. «Ce n'est pas décourageant. Entrer en Bourse est complexe et souvent coûteux. C'est une tout autre ball game», explique sa vice-présidente principale, Martine Hébert. Cette dernière rappelle que les trois quarts des entreprises du Québec comptent moins de 10 employés et que 95 % d'entre elles en comptent moins de 50. «Lorsqu'on le constate, dit-elle, on comprend mieux l'attrait mitigé des entreprises d'ici pour un tel projet.»

À la une

Bourse: Wall Street finit contrastée, nouveaux records pour Nasdaq et S&P 500

Mis à jour le 13/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le TSX est en baisse de 1,2% et Wall Street est mitigé.

À surveiller: Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resources

13/06/2024 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resourc? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: les gagnants et les perdants du 13 juin

Mis à jour le 13/06/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.