Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

La Banque du Canada se prononcera sur les taux mercredi

La Presse Canadienne|Mis à jour le 15 avril 2024

Elle va prendre la parole pour la première fois en huit semaines.

Les Canadiens entendront mercredi la Banque du Canada prendre la parole pour la première fois en huit semaines, ce qui est long compte tenu de l’évolution rapide de la conjoncture économique mondiale.

Les observateurs s’attendent généralement à ce que le gouverneur de la banque centrale, Stephen Poloz, maintienne le taux d’intérêt directeur à 1,75 % lors de sa première annonce, ou même ses premiers commentaires publics de quelque nature que ce soit, depuis le début juillet.

De nombreux analystes de marché s’attendent à un changement de ton de la Banque du Canada, qui devrait ouvrir la porte à une éventuelle réduction des taux au cours des derniers mois de 2019.

Simon Harvey, de Monex Canada, a souligné que l’économie du pays avait rebondi après son ralentissement du début de l’année, mais ajoute que des signes inquiétants ont tout de même été observés, notamment un ralentissement de la demande intérieure et, plus particulièrement, une nouvelle escalade de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.

En juillet, la banque centrale a averti que la recrudescence des conflits commerciaux mondiaux menaçait le rebond de l’économie canadienne. M. Harvey considère que cet environnement s’est encore dégradé au cours de l’été.

Le service d’études économiques de la Banque TD s’attend à ce que la Banque du Canada reconnaisse les vents contraires croissants et soit disposée à abaisser les taux d’intérêt en octobre, a-t-il indiqué dans une note de recherche. Cela donnerait plus de temps au conseil des gouverneurs de la banque centrale pour surveiller l’évolution de la situation politique et jauger le climat du monde des affaires.