L'économie québécoise est en récession, selon l'Institut de la statistique du Québec

Publié le 21/12/2023 à 09:51, mis à jour le 21/12/2023 à 12:20

L'économie québécoise est en récession, selon l'Institut de la statistique du Québec

Publié le 21/12/2023 à 09:51, mis à jour le 21/12/2023 à 12:20

Par La Presse Canadienne

Après avoir connu cinq déclins trimestriels consécutifs, les dépenses d'investissement ont augmenté de 0,3% au Québec au troisième trimestre. (Photo: 123RF)

L'économie québécoise est techniquement en récession tandis qu'elle s'est contractée pour un deuxième trimestre consécutif, selon des données de l'Institut de la statistique du Québec (ISQ). 

Le produit intérieur brut (PIB) réel du Québec recule ainsi de 0,2% au troisième trimestre après avoir diminué de 0,4% au trimestre précédent. En données annualisées, le recul du troisième trimestre s'est établi à 0,8%.

L'économie québécoise a ainsi traversé une récession pour la période comprenant les mois d'avril à septembre, selon les données de l'ISQ. 

À Québec, le ministre des Finances, Eric Girard, avance plutôt que l'économie québécoise n'est pas en récession. «Il est néanmoins trop tôt pour déclarer que le Québec est en récession puisque la baisse de l'activité n'est pas généralisée», écrit-il sur la plateforme X. 

Il ajoute que le marché de l'emploi se porte bien. «Nous continuerons de suivre la situation de près dans les prochains mois et sommes conscients que le contexte demeure difficile pour plusieurs Québécois.»

Même si l'économie québécoise se trouve techniquement en récession, «la situation est peut-être moins inquiétante qu'il n'y paraît à première vue», nuancent les économistes Matthieu Arseneau et Daren King de la Banque Nationale dans une note.

Ils soulignent que le recul du PIB est attribuable à une baisse des investissements en stocks et au commerce international. «Pour avoir une meilleure idée de la robustesse de l'économie de la province, il vaut mieux regarder la demande intérieure privée, qui a rebondi de 2,6% en rythme annualisé au cours du trimestre, comparativement à une baisse de 0,4% pour l'ensemble du Canada.»

La grève des employés de l'État risque toutefois d'entraîner un autre trimestre de contraction économique, anticipent les deux économistes. «C'est un secret de Polichinelle que la grève du secteur public signifiera un autre trimestre de contraction économique. Cela vient s'ajouter à une économie déjà chancelante, dont le récent passage à vide a déjà provoqué une augmentation de 1,2 point de pourcentage du taux de chômage depuis le mois de mai.»

Néanmoins, ils soulignent que le taux de chômage était inférieur à la moyenne canadienne "depuis un bon moment". «Comme ailleurs, l'année 2024 s'annonce semée d'embûches, mais nous continuons de croire que le PIB du Québec pourrait s'avérer résilient par rapport au reste du pays, notamment en raison du plus faible niveau d'endettement des ménages.»

Les deux économistes soulignent que le taux d'épargne est passé de 12,1% à 12,6% du deuxième au troisième trimestre, «ce qui demeure bien plus haut que le 5,1 % enregistré au niveau national».

Au Canada, le PIB réel a reculé de 0,3% au troisième trimestre, après avoir progressé de 0,3% au trimestre précédent, selon les données publiées le 30 novembre par Statistique Canada.

Sur le même sujet

Augmentation de la fraude financière: stratégies pour protéger votre argent

Méfiez-vous des dernières escroqueries financières qui ciblent les Canadiens dans tout le pays.

La francophonie, futur boom économique

13/06/2024 | Dominique Talbot

«Il faut voir la francophonie comme une chose pour laquelle il faut passer à l’offensive.»

À la une

L’AMF dit qu’Apple a accepté de payer une sanction de 175 000$

Il y a 26 minutes | La Presse Canadienne

L’AMF a indiqué qu’Apple s’était engagée à ce que le régime AppleCare+ soit offert par un assureur autorisé au Québec.

Syndicat à l’entrepôt de Laval: Amazon, CSN et Procureur général devant le tribunal

Il y a 46 minutes | La Presse Canadienne

Amazon a déposé une requête en révocation de l’accréditation syndicale.

Les ventes du commerce de gros ont augmenté de 2,4% au pays en avril

Il y a 36 minutes | La Presse Canadienne

En ce qui a trait aux volumes, les ventes du commerce de gros ont augmenté de 2,0% en avril.