L'action de Lightspeed encaisse un dur coup après un changement de garde

Publié le 03/02/2022 à 15:35

L'action de Lightspeed encaisse un dur coup après un changement de garde

Publié le 03/02/2022 à 15:35

Par La Presse Canadienne

Jean Paul Chauvet et Dax Dasilva (Photo: Lighspeed)

Malgré les commentaires optimistes des analystes, l’action de Lightspeed Commerce (LSPD.TO) cédait jeudi matin plus de 6% après que son cofondateur a annoncé qu’il confiait les rênes de son entreprise à Jean Paul Chauvet, qui occupait les fonctions de président.

Le nouveau président et chef de la direction remplacera immédiatement le fondateur Dax Dasilva, qui devient président-directeur du conseil d’administration. L’ancien président du conseil, Patrick Pichette, qui est connu pour avoir occupé le poste de chef des finances chez Google, devient directeur indépendant principal du conseil d’administration.

Jean Paul Chauvet s’est joint à l’équipe de direction de l’entreprise montréalaise de commerce infonuagique en 2012 et est devenu membre du conseil d’administration l’année suivante. Président de la société depuis 2016, il a joué un rôle clé dans l’inscription de la société en Bourse et dans le lancement de la plateforme Lightspeed Payments. «Je ne vois personne de plus qualifié pour diriger l’entreprise», a commenté Dax Dasilva lors d’une conférence téléphonique avec des analystes financiers.

Le fondateur a assuré qu’il resterait impliqué dans l’entreprise. Dans son nouveau rôle, l’homme d’affaires déterminera les priorités stratégiques de la société. Il sera aussi responsable des critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) ainsi que des politiques de diversité et d’inclusion.

L’analyste financier Daniel Chan, de Valeurs mobilières TD, avait de bons mots pour le nouveau patron. « La transition pourrait rendre les investisseurs nerveux, mais nos rencontres avec Jean Paul Chauvet au cours des années donnent la conviction qu’il est un dirigeant compétent avec une bonne compréhension de l’industrie. »

 

Immunisée contre Omicron

Lightspeed a également présenté une croissance des revenus supérieure aux attentes du marché, au troisième trimestre clos le 31 décembre. Les revenus ont augmenté de 165% par rapport à la même période un an plus tôt, pour s’établir à 152,7 millions $US.

Avant la publication des résultats, les analystes anticipaient des revenus de 143,39 millions $ US, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv. Les analystes financiers accordent plus d’importance à l’augmentation des revenus de Lightspeed qu’à ses pertes, car la société est à une étape où elle enregistre des pertes pour investir dans sa croissance dans l’espoir d’être rentable dans un avenir indéterminé.

Daniel Perlin, de RBC Marchés des capitaux, estime que les résultats démontrent que la société a « repris pied » après « quelques manquements » au précédent trimestre. «En prenant en considération les désirs des investisseurs, nous pensons que l’entreprise a livré la marchandise sur les principaux indicateurs qu’elle a dévoilés.»

La société s’en est bien tiré malgré le variant Omicron, qui a amené des fermetures dans les commerces, clientèle de l’entreprise, croit Daniel Chan. « Ça démontre la résilience des activités de Lightspeed et de ses clients », commente-t-il.

Malgré les inquiétudes quant à la chaîne d’approvisionnement, le nouveau patron de Lightspeed dit avoir observé une hausse du volume de transactions dans la période des Fêtes. «C’est une bonne nouvelle, juge Jean Paul Chauvet. Ça veut dire que nos clients n’ont pas été frappés par les problèmes de la chaîne d’approvisionnement.»

La société a également indiqué que sa perte nette avait augmenté au troisième trimestre pour atteindre 65,5 millions $ US, ou 44 cents US par action, comparativement à une perte nette de 42,7 millions $ US, ou 39 cents par action, un an plus tôt.

Chute boursière

Les commentaires favorables des analystes sur la transition et les résultats n’ont pas empêché la chute de l’action jeudi, à l’ouverture de la Bourse de Toronto. L’action perdait en avant-midi 2,51$, ou 6,2%, à 38,25 $.

Lightspeed fait face à des turbulences depuis que le vendeur à découvert Spruce Point Management l’a accusée, en septembre, de cacher le déclin de ses activités en enchaînant les acquisitions et en modifiant la composition de certains indicateurs clés.

 

 

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.