Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Immobilier de bureaux: le taux d’inoccupation à 16% à Montréal

Charles Poulin|Mis à jour le 16 avril 2024

Immobilier de bureaux: le taux d’inoccupation à 16% à Montréal

Le taux d'inoccupation du centre-ville de la métropole a bondi de 1,8%, comparativement à seulement 0,3% pour les locaux de banlieue. (Photo: 123RF)

Le taux d’inoccupation des immeubles à bureau de la région de Montréal a atteint 16,1% au premier trimestre de 2022, une majoration de 1,3% par rapport à ce qui avait été enregistré au trimestre précédent.

Selon le rapport « L’immobilier de bureau au Canada » publié par CBRE Canada, c’est au centre-ville de la métropole où la situation s’est le plus dégradée. Le taux d’inoccupation a bondi de 1,8%, comparativement à seulement 0,3% pour les locaux de banlieue.

Si l’absorption nette s’était grandement améliorée au dernier trimestre (seulement 35 000 pieds carrés en moins), elle se retrouve de nouveau sur une pente abrupte, avec 815 000 pieds carrés de moins, ce qui en fait le deuxième résultat négatif en importance depuis le début de la pandémie.

«La pénurie actuelle de main-d’œuvre pèse plus lourdement sur le marché, explique le CBRE dans son document. La plupart des locataires prennent des engagements à court terme tant qu’ils n’ont pas la certitude d’avoir des employés pour occuper les locaux.»

Le prix moyen des loyers pour les locaux de catégorie A a légèrement augmenté dans la région de Montréal, passant de 21,13$ à 21,65$ le pied carré.

Ensemble du pays

Pour ce qui est de l’ensemble du Canada, le taux d’inoccupation a recommencé à augmenter après avoir brièvement ralenti à la fin de 2021. Il s’est arrêté à 16,3%, une hausse de 0,5%.

Le taux d’inoccupation des locaux situés au centre-ville dépasse désormais celui des locaux de banlieues (16,6% contre 16,1%), une première pour le marché des bureaux au Canada note le CBRE.

«Il y a cependant de quoi être optimiste, affirme le CBRE. De nombreuses entreprises ont décidé de reprendre bientôt officiellement le travail en présentiel.»

La moyenne du prix des loyers au pied carré a connu une légère croissance au pays, passant de 21,28$ à la fin de 2021 à 21,95$ au premier trimestre de 2022.

Le CBRE remarque par ailleurs que cinq des dix marchés à l’étude ont enregistré une absorption nette positive ce trimestre, principalement dans les provinces de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et du Manitoba, soit les premières à avoir allégé leurs mesures sanitaires.