Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Hugues Simon sera le prochain président de Cascades

|16 mai 2024

Hugues Simon sera le prochain président de Cascades

(Photo: La Presse Canadienne)

Le géant du papier et du recyclage Cascades annonce que Hugues Simon, qui travaille actuellement pour Produits forestiers Résolu, deviendra son prochain président et chef de la direction.

Dans un communiqué publié jeudi matin, l’entreprise de Kingsey Falls a confirmé que Hugues Simon, qui occupe présentement le poste de président pour les produits du bois chez Résolu, entrera en fonction d’ici le 1er juillet.

Il succédera alors à Mario Plourde, qui partira à la retraite après 40 ans chez Cascades, dont 11 ans à la tête de l’entreprise. Mario Plourde assurera tout de même une période de transition jusqu’en décembre, avant de passer vers un rôle de conseiller spécial.

Selon le président du conseil d’administration de Cascades, Patrick Lemaire, la «vaste expérience dans des postes de leadership du secteur des produits industriels» de Hugues Simon sera un atout important pour l’entreprise.

«Sa feuille de route démontre un profond attachement à l’excellence opérationnelle et nous avons pleinement confiance en ses qualités et en son expérience pour continuer à faire progresser Cascades et créer de la valeur pour nos actionnaires», a-t-il souligné par écrit.

Avant de se joindre à Résolu, Hugues Simon a notamment été président de BarretteWood, où il a travaillé de 2012 à 2020. Il est diplômé en administration de l’Université de Sherbrooke.

La semaine dernière, Cascades a rapporté un bénéfice d’exploitation de 9 millions $ au premier trimestre, comparativement à une perte de 80 millions $ pour la même période en 2023.

Ses ventes ont atteint 1,11 milliard $ au premier trimestre, en baisse de 25 millions $ par rapport à la même période l’an dernier.

Selon Mario Plourde, «les résultats du premier trimestre de 2024 répondent aux attentes, compte tenu du contexte de prix élevés des matières premières et de pression inflationniste continue sur nos coûts d’exploitation».