Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

HSBC cède ses activités en Argentine pour 550 M$US

AFP|Mis à jour le 16 avril 2024

HSBC cède ses activités en Argentine pour 550 M$US

(Photo: 123RF)

Londres — Le géant bancaire britannique HSBC, qui se recentre davantage vers l’Asie, a annoncé mardi avoir conclu un accord pour vendre ses activités en Argentine à la société de services financiers Grupo Financiero Galicia pour 550 millions de dollars américains (M$US).

«Cette transaction constitue une autre étape importante dans l’exécution de notre stratégie et nous permet de concentrer nos ressources sur des opportunités à plus forte valeur ajoutée au sein de notre réseau international», a commenté dans un communiqué le directeur général Noel Quinn.

Le montant de la transaction sera ajusté, notamment en fonction des résultats de la filiale. La vente à l’argentin Grupo Financiero Galicia se traduira aussi par une charge de 1 milliard de dollars américains (G$US) dans les comptes de la banque britannique au premier trimestre 2024, précise le communiqué.

«HSBC Argentine est en grande partie axée sur le marché intérieur, avec une connectivité limitée avec le reste de notre réseau international», a ajouté le dirigeant. Et dans un pays qui connait une inflation à trois chiffres, la filiale «génère également une volatilité importante des résultats du groupe lorsque ses résultats sont convertis en dollars américains».

À la conclusion de l’opération, attendue dans les douze prochains mois, HSBC passera aussi 4,9 G$US de pertes de change cumulées dans son compte de résultat, en partie liées à la forte dévaluation du peso annoncée à la fin de l’an dernier par le nouveau président Javier Milei.

HSBC Argentine dispose d’un réseau de plus de 100 agences, emploie 3 100 personnes et compte environ un million de clients. En 2023, elle a généré 774 M$US de revenus.

Le géant bancaire, qui a conclu le mois dernier la vente de ses activités au Canada à la Banque Royale du Canada (une opération à 10,1 G$US annoncée fin 2022), assure cependant qu’il restera présent au Mexique et aux États-Unis.

Après plus de deux ans de tractations, HSBC a également cédé au premier janvier, pour un montant non dévoilé, son réseau de banque de détail en France à la société My Money Group (MMG), contrôlée par le fonds américain Cerberus.

HSBC, basée à Londres, réalise une majorité de ses bénéfices en Asie.

Elle avait annoncé en février une hausse de plus de 56% sur un an de son bénéfice net en 2023, dopé par les taux d’intérêt élevés, mais une perte au quatrième trimestre liée à une grosse dépréciation d’une participation dans une banque chinoise.

«HSBC alloue de plus en plus de capitaux à l’Inde et à la Chine, alors qu’elle s’efforce d’achever son pivotement vers l’Asie», a commenté Sophie Lund-Yates, analyste chez Hargreaves Lansdown.

Cette évolution «comporte certains risques à court et moyen terme, mais elle doit être considérée sous l’angle d’une opportunité de croissance à long terme», poursuit l’analyste.

Le titre de HSBC était en hausse de 0,47% à 647,50 pence à la Bourse de Londres.