Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Héritage: Anne-Marie Péladeau obtient gain de cause

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Le juge Gérard Dugré, de la Cour supérieure du Québec, ordonne un versement de 36M$ à Mme Péladeau.

Après une querelle familiale de plusieurs millions de dollars qui s’est échelonnée sur deux décennies, Anne−Marie Péladeau a eu gain de cause contre ses frères Pierre Karl et Érik à propos de l’héritage laissé par leur père — le fondateur de Québecor, Pierre Péladeau.

Dans un jugement de 80 pages rendu jeudi où il lance également un appel à la réconciliation, le juge Gérard Dugré, de la Cour supérieure du Québec, ordonne à Placements Péladeau inc. (PPI), qui contrôle le conglomérat, de verser 36 millions $, en plus des frais d’intérêt et de cour, à Mme Péladeau, âgée de 55 ans.

Celle−ci réclamait 88 millions $ à ses frères Pierre Karl et Érik en lien avec une entente qui remonte à 2000 entourant le rachat de ses actions afin de régler un litige entourant la succession de leur père, Pierre Péladeau, décédé en 1997.

Les frères Péladeau ont 60 jours pour porter le jugement en appel, mais puisque la décision du juge Dugré est exécutoire, ils doivent néanmoins verser les sommes dues à leur soeur. 

Dans ses remarques, le magistrat écrit qu’il espère de «tout coeur» que sa décision constituera le «dernier acte» d’une longue saga familiale et judiciaire «malheureuse et coûteuse». 

En avril 2019, le litige était venu à un cheveu de se régler, mais les pourparlers avaient achoppé en raison des réticences de Pierre Karl Péladeau à propos des honoraires qui devaient être touchés par les avocats de la poursuite — environ 15 % du montant versé à Mme Péladeau.