Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Hausse des insolvabilités d’entreprises et de consommateurs au 1T

|03 mai 2024

Hausse des insolvabilités d’entreprises et de consommateurs au 1T

Les insolvabilités d’entreprises ont augmenté de 31,7% par rapport au quatrième trimestre 2023. (Photo: Tijana Martin / La Presse Canadienne)

Ottawa — Les insolvabilités d’entreprises ont bondi de 87,2% sur un an au premier trimestre 2024, tandis que les insolvabilités des consommateurs ont augmenté de 14%.

Les données du Bureau du surintendant des faillites publiées vendredi montrent que les insolvabilités d’entreprises ont totalisé 2003, dont 1599 étaient des faillites.

L’Association canadienne des professionnels de l’insolvabilité et de la réorganisation (ACPIR) a déclaré qu’il s’agit de loin de la plus forte augmentation d’une année sur l’autre des cas d’insolvabilité d’entreprises en 37 ans de compilations de données.

Les insolvabilités d’entreprises ont augmenté de 31,7% par rapport au quatrième trimestre 2023.

L’association a déclaré dans un communiqué de presse qu’elle constatait des signes d’une augmentation significative de la détresse parmi les entreprises canadiennes alors qu’elles font face à la dette pandémique, à la hausse des coûts, à la baisse des dépenses de consommation et à la hausse des taux d’intérêt.

Avec la date limite passée pour le remboursement du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes, les entreprises doivent faire face au fardeau financier supplémentaire des remboursements mensuels du prêt et des intérêts qui les accompagnent, selon le président de l’ACPIR, André Bolduc.

Cette nouvelle réalité en matière de dette pourrait rendre l’avenir plus difficile à gérer, mentionne-t-il. Les petites et moyennes entreprises sont particulièrement confrontées à des difficultés, car elles disposent de moins d’options de restructuration, fait valoir M. Bolduc. Certaines choisissent simplement de fermer leurs portes au lieu d’engager une procédure formelle d’insolvabilité.

Les insolvabilités de consommateurs au cours du premier trimestre ont totalisé 33 885, la majorité étant des propositions. Ce nombre équivaut aux niveaux prépandémiques et le risque d’insolvabilité reste important pour de nombreux Canadiens, indique M. Bolduc.

Il fait état d’«une véritable tempête de défis économiques» qui se prépare, avec des taux de renouvellement de prêts hypothécaires élevés, des prix de location en hausse et des coûts élevés pour les produits de première nécessité.

Le poids de la dette aggrave également le fardeau financier de nombreux Canadiens, et cela les laisse aux prises avec un «fardeau d’endettement insurmontable», ajoute-t-il.

Une baisse des taux d’intérêt de la Banque du Canada pourrait être imminente, mais de nombreux Canadiens ont accumulé des dettes importantes, y compris des dettes de cartes de crédit, ou se sont fixé des taux hypothécaires plus élevés, expose M. Bolduc.

 

Inscrivez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les défis qui préoccupent la communauté des affaires.