Graeme Roustan prêt à acheter Bauer si l'occasion se présente

Publié le 24/08/2016 à 17:03

Graeme Roustan prêt à acheter Bauer si l'occasion se présente

Publié le 24/08/2016 à 17:03

Par La Presse Canadienne

L'ancien président du conseil de Performance Sports Group (Tor., PSG), Graeme Roustan, a retenu les services de deux firmes pour étudier la possibilité d'acheter l'équipementier Bauer, actuellement plongé dans la tourmente. 

L'homme d'affaires originaire de Sherbrooke a indiqué avoir retenu les services de Jefferies Group LLC et Canaccord Genuity afin d'être le premier à se manifester si l'occasion se présente.

Au cours d'un entretien téléphonique, mercredi, M. Roustan a dit ne pas être au courant des intentions de Performance Sports Group, mais il est d'avis que l'entreprise doit étudier certains scénarios.

«Que ce soit une vente, en totalité ou en partie, ou un investissement supplémentaire, je veux être le premier à soumettre une offre», a affirmé celui qui a été président du conseil de Bauer de 2008 à 2012.

De son côté, le fabricant d'équipement sportif n'avait pas répondu en après-midi aux questions de La Presse canadienne.

L'entreprise, qui commercialise également la marque Easton, est dans la mire des autorités boursières canadiennes et américaines parce qu'elle a retardé la publication de son rapport annuel en plus de mener une enquête interne sur ses pratiques comptables.

D'après l'agence Reuters, Performance Sports Group aurait embauché la banque d'investissement Centerview Partners Holdings LLC afin de l'aider à négocier avec ses créanciers et éviter de se retrouver en situation de défaut.

Très critique de l'incursion effectuée dans le commerce de détail par Performance Sports Group, M. Roustan croit qu'il est en mesure de redresser l'entreprise, malmenée en Bourse depuis maintenant plus d'un an. 

«Mon opinion personnelle est que la direction de l'entreprise évalue différentes options stratégiques et c'est pour cette raison que je me prépare», a-t-il dit.

L'action de la société, qui se négociait aux alentours de 18$ à la Bourse de Toronto il y a 12 mois, a dégringolé de plus de 85% à environ 2,30$.

Par ailleurs, dans des documents récemment déposés auprès des autorités réglementaires, l'équipementier sportif a annoncé le report de son assemblée annuelle des actionnaires prévue le 5 octobre, sans toutefois fournir une nouvelle date et de plus amples détails. 

Selon M. Roustan, cela témoigne de la gravité de la situation dans laquelle se trouve Performance Sports Group - qui exploite un centre de recherche et développement à Blainville, dans les Laurentides.

Par le biais de sa filiale Sagard Capital, Power Corporation (Tor., POW) est le plus important actionnaire de Performance Sports Group, avec une participation, selon Reuters, qui avoisine 17%.

L'un des dirigeants du conglomérat, Paul Desmarais III, a décidé de retarder son entrée au conseil d'administration de Performance Sports Group, en remplacement de Dan Friedberg, jusqu'à la fin des enquêtes.

La semaine dernière, M. Roustan a également exhorté le conglomérat à choisir entre l'équipementier Bauer et la société Adidas - propriétaire de sa rivale CCM - dans laquelle Power Corporation détient également une participation.

Par l'entremise de filiales, Power Corporation détient une participation de 33% dans La Presse canadienne.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.