Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Gildan: «Nous laissons cela derrière nous», dit le PDG

La Presse Canadienne|Mis à jour le 11 juillet 2024

Gildan: «Nous laissons cela derrière nous», dit le PDG

Cette élection est un nouveau vote de confiance pour Glenn Chamandy, qui a repris la tête de l'entreprise la semaine dernière (Photo: courtoisie)

L’âpre bataille à la direction de Gildan a coûté à l’entreprise au moins 65 millions de dollars américains (M$US), selon son nouveau PDG.

«Il s’agit probablement de la plus grande lutte par procuration de l’histoire, encore plus que celle de Disney, par exemple, qui fait 40 fois notre taille», a déclaré le président et chef de la direction, Glenn Chamandy, faisant référence à un affrontement très médiatisé au sein de la société de divertissement ces dernières années.

Lire aussi – Le fondateur de Gildan reprend son poste de PDG

Les actionnaires du fabricant de T-shirts ont voté mardi pour réintégrer M. Chamandy à son conseil d’administration aux côtés d’une liste de candidats présentés par des investisseurs activistes, mettant fin à une bataille de plusieurs mois sur la direction de l’entreprise.

Cette élection est un nouveau vote de confiance pour Glenn Chamandy, qui a repris la tête de l’entreprise la semaine dernière après avoir été évincé de son poste de direction l’année dernière, sur fond d’accusations selon lesquelles il n’était plus apte à diriger l’entreprise.

M. Chamandy a déclaré mardi aux journalistes à Montréal que la conduite du conseil d’administration de Gildan au cours des derniers mois démontrait un «piètre jugement» et avait été un facteur de stress pour lui, sa famille et les employés de l’entreprise.

«J’étais un peu attristé, je dirais, par la façon dont le conseil d’administration a géré la succession — et a géré ma situation particulière», a-t-il déclaré.

Des actionnaires activistes, dont Browning West, ont fait pression pour le retour de M. Chamandy à la tête du fabricant de vêtements établi à Montréal pendant des mois, après qu’un ancien cadre de Fruit of the Loom, Vince Tyra, eut repris le poste de PDG de Gildan.

Dans un geste fracassant la semaine dernière, le conseil d’administration de Gildan et M. Tyra ont démissionné, ouvrant la voie au retour de M. Chamandy et à l’élection de la liste des administrateurs de Browning West.

M. Chamandy a déclaré que la nouvelle liste du conseil d’administration avait reçu un «soutien massif» de la part des actionnaires. Les résultats définitifs seront connus mercredi matin, a-t-il précisé.

Les 65M$US comprennent les indemnités de départ des membres sortants du conseil d’administration et de deux dirigeants, le processus de vente de l’entreprise — abandonné depuis — et les frais juridiques, y compris deux poursuites intentées par Gildan contre l’investisseur activiste Browning West, rejetées plus tôt ce mois-ci, a indiqué M. Chamandy. Cela n’inclut pas son indemnité de départ, qu’il dit n’avoir jamais reçue.

«Ce conseil d’administration était très enraciné et je pense qu’il abusait beaucoup de l’argent des actionnaires», a-t-il déclaré à propos des anciens dirigeants.

Environ 26M$US sur un total de 65M$US ont été attribués à M. Tyra, qui a dirigé l’entreprise pendant quatre mois, et à Arun Bajaj, l’ancien chef des ressources humaines de Gildan, a indiqué M. Chamandy, qui a qualifié les indemnités de son prédécesseur de «choquantes».

Néanmoins, M. Chamandy a suggéré qu’un recours juridique est peu probable: «Nous laissons cela derrière nous.»

Les principaux cabinets de procuration Institutional Shareholder Services, Glass Lewis et Egan Jones ont tous recommandé l’élection des candidats de Browning West.

En avril, Gildan avait précédemment remplacé cinq administrateurs et annoncé qu’elle soutiendrait deux candidats de Browning West.

Christopher Reynolds, La Presse Canadienne

 

Inscrivez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les défis qui préoccupent la communauté des affaires.