Ghislain Dufour, la «voix du patronat», est décédé

Publié le 17/07/2023 à 15:45

Ghislain Dufour, la «voix du patronat», est décédé

Publié le 17/07/2023 à 15:45

Par La Presse Canadienne

(Photo: La Presse Canadienne)

L’homme qui a porté la voix du patronat québécois sous la gouverne des premiers ministres René-Lévesque, Robert Bourrassa, Jacques Parizeau et Lucien Bouchard n’est plus. 

Ghislain Dufour, ancien président du Conseil du patronat du Québec (CPQ), est décédé récemment, a annoncé l’association, lundi. Il avait été «son principal porte-parole» pendant près de 28 ans, de 1969 à 1997. Il a ensuite travaillé au cabinet de relations publiques National jusqu’à sa retraite en 2014.

«L'héritage de M. Dufour est incontestable parce qu'on lui attribue la fondation du CPQ dans sa forme actuelle, commente l’actuel président et chef de la direction du CPQ, Karl Blackburn. En occupant le poste de directeur général puis de président et chef de la direction, pendant près de trois décennies, M. Dufour a porté la voix des employeurs dans des années charnières de l'histoire du Québec.» 

Né en 1934 à Matane, Ghislain Dufour a obtenu une maîtrise en relations industrielle à l’Université de Montréal. Au CPQ, il a porté la voix du patronat durant de nombreux débats de société qui ont façonné le Québec, que ce soit durant les relations de travail tendues dans les années 1970, les débats constitutionnels et linguistiques ainsi que l’instauration de la Loi sur l’équilibre budgétaire par le gouvernement Bouchard. 

L’ancien premier ministre Jean Charest a qualifié l'ancien président du CPQ de «chef de file du secteur des affaires et des relations de travail». «Ghislain Dufour aura été un modèle d’excellence, d’intelligence et de générosité.»

Le ministre du Travail, Jean Boulet, a souligné que  Ghislain Dufour avait contribué à faire «évoluer le milieu du travail québécois». 

La directrice de l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, Manon Poirier, déplore la perte «d’un géant de la profession». Elle ajoute que «pendant trois décennies, il a contribué de façon marquante à l’évolution du monde des affaires et des relations de travail au Québec.» 

En 2000, Ghislain Dufour constatait que les relations de travail s’étaient nettement améliorées par rapport aux tumultueuses années 1970, lors d’une entrevue à La Presse dans le cadre du lancement de son livre. «On n'a pas idée comment les relations de travail se sont améliorées. Aujourd'hui, l'emprisonnement des chefs syndicaux, ce serait impensable. À cette époque-là les gens ne se parlaient pas. Aujourd'hui c'est presque le contraire. Non seulement les gens se parlent, mais des fois ils se parlent trop.»

Sur le même sujet

Travailleurs de 60 ans et plus: le CPQ lance son projet, avec l'aide de Québec

Mis à jour le 26/02/2024 | La Presse Canadienne

Le gouvernement octroie une somme de 987 289$ à ce projet implanté par le Conseil du patronat du Québec.

Karl Blackburn, un «Bleuet» jusqu'au bout des doigts

08/11/2023 | Trium Médias

«Le Saguenay-Lac-Saint-Jean a les outils nécessaires pour créer de la richesse et de la prospérité.»

À la une

Budget fédéral 2024: l'art de se tirer dans le pied

EXPERT INVITÉ. Le gouvernement de Justin Trudeau «s’autopeluredebananise» avec son «budget mémorable».

Gain en capital: pas une surprise

EXPERT INVITÉ. «Combien d’impôt ça va vous coûter de plus?»

L'industrie technologique mécontente des mesures sur les gains en capital

Mis à jour à 17:22 | La Presse Canadienne

L'industrie technologique est mécontente des mesures sur les gains en capital.