Fabriqué au Canada, une marque à exploiter


Édition du 10 Mai 2014

Fabriqué au Canada, une marque à exploiter


Édition du 10 Mai 2014

Par Pierre Théroux

Photo: Shutterstock

Les entreprises canadiennes auraient intérêt à jouer davantage la carte du «Fabriqué au Canada» pour exporter leurs produits et faire leur marque aux quatre coins du monde.

«Les entreprises canadiennes devraient être moins modestes et exploiter davantage cette étiquette», affirme John Clinton, président et chef de la direction de la firme de relations publiques Edelman Canada.

À preuve : le Canada vient en tête de liste des pays, avec l'Allemagne, la Suède et la Suisse, pour la confiance témoignée à l'égard des entreprises qui y sont établies, indique le récent Baromètre de confiance d'Edelman, un sondage international que la firme réalise pour une 14e année. «La notoriété des produits allemands est connue, mais les produits d'ici ont aussi bonne réputation», fait valoir M. Clinton. À l'opposé, les pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) ferment la marche en la matière.

Autre constat du Baromètre d'Edelman : ce sont les entreprises du secteur des technologies, tant au Québec qu'au Canada et ailleurs dans le monde, qui inspirent la plus grande confiance. Une grande majorité des répondants québécois (81 %) et canadiens (74 %) ont cette industrie en haute estime.

«C'est un secteur attrayant pour les gens. Quand ils achètent un iPhone ou un ordinateur, par exemple, ça les rend heureux», explique M. Clinton. D'autant, ajoute-t-il, que des entreprises comme Apple, Microsoft ou encore Facebook ont été lancées par des entrepreneurs et des personnages «plus grands que nature».

Les controverses entourant la sécurité et la confidentialité des données et informations privées pourraient miner la confiance de la population envers cette industrie à l'avenir, estime M. Clinton.

De façon plus générale, le Baromètre note un net accroissement de la confiance à l'égard des entreprises alors que plus des trois quarts (76 %) des Québécois les voient favorablement, comparativement à 60 % en 2013. «On leur fait davantage confiance que lors des dernières années, sans toutefois leur donner un chèque en blanc», commente M. Clinton.

Les entreprises familiales (81 %) et les PME (83 %) obtiennent particulièrement la faveur des Québécois, comparativement aux entreprises privées (65 %), à celles qui sont cotées en Bourse (63 %) ou aux sociétés d'État (61 %) et à la grande entreprise (49 %).

Par ailleurs, les dirigeants d'entreprises eux-mêmes sont loin d'avoir la cote auprès des répondants québécois quand vient le moment de prendre des décisions éthiques et respectueuses, alors que seulement 16 % leur font confiance, ou de dire la vérité même si elle est complexe ou impopulaire (12 %) et de résoudre des problèmes sociaux (12 %).

Le Baromètre a été réalisé à la suite d'un sondage en ligne mené auprès de 33 000 répondants, répartis dans 27 pays, interrogés sur la confiance qu'ils accordent à quatre institutions : les entreprises, les gouvernements, les ONG et les médias.

Les pays où les entreprises inspirent le plus confiance

Allemagne 80 %
Suède 79 %
Suisse 79 %
Canada 78 %
Royaume-Uni 75 %
Japon 74 %
Pays-Bas 71 %
États-Unis 68 %
France 67 %
Italie 55 %
Corée du Sud 54 %
Espagne 53 %

Les pays du BRIC
Brésil 42 %
Russie 38 %
Chine 36 %
Inde 35 %
Mexique 34 %

Source : Baromère de confiance d'Edelman, 2014, résultats mondiaux

----------

L'industrie de la technologie est celle qui inspire le plus confiance (en %)

Québec / Canada
Technologies 81 / 74
Appareils électroniques 75 / 71
Divertissement 74 / 66
Aliments et boissons 73 / 68
Produits de consommation 72 / 66
Télécommunications 69 / 57
Automobile 67 / 63
Bières, vins et spiritueux 65 / 71
Médias 61 / 55
Services financiers 60 / 60
Énergie 60 / 59
Banques 59 / 62
Pharmaceutique 59 / 54
Produits chimiques 41 / 47

Source : Baromère de confiance d'Edelman, 2014, résultats canadiens

À la une

Bourse: Wall Street finit contrastée, nouveaux records pour Nasdaq et S&P 500

Mis à jour le 13/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le TSX est en baisse de 1,2% et Wall Street est mitigé.

À surveiller: Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resources

13/06/2024 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resourc? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: les gagnants et les perdants du 13 juin

Mis à jour le 13/06/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.