États-Unis: la croissance revue à la hausse au 3T

Publié le 29/11/2023 à 10:44, mis à jour le 29/11/2023 à 10:45

États-Unis: la croissance revue à la hausse au 3T

Publié le 29/11/2023 à 10:44, mis à jour le 29/11/2023 à 10:45

Par AFP

La croissance des États-Unis pourrait toutefois ralentir en 2024, à cause des mesures prises par la banque centrale américaine (Fed) pour juguler la forte inflation. (Photo: 123RF)

La croissance des États-Unis a été plus forte au troisième trimestre qu'initialement annoncé, à 5,2% en rythme annualisé, selon la deuxième estimation du département du Commerce, publiée mercredi.

La première estimation avait fait état d'une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 4,9%, soit un doublement par rapport au trimestre précédent.

Cette révision est plus forte encore qu'attendu, puisque les analystes tablaient sur 5,0%, selon le consensus de MarketWatch.

La croissance avait surpris par sa vigueur au troisième trimestre. Les ménages avaient continué de dépenser, alimentant ainsi le principal moteur de l'économie américaine.

Il leur avait toutefois fallu consacrer une large part de leur budget aux dépenses en électricité, soins de santé et médicaments, services financiers et assurances.

Ils avaient aussi acheté des équipements informatiques, et voyagé.

Les États-Unis privilégient la croissance en rythme annualisé, c'est-à-dire la croissance qui serait atteinte sur l'année entière à ce rythme.

D'autres économies avancées comparent simplement chaque trimestre au précédent, ce qui donne 1,3% pour les États-Unis au 3e trimestre (contre 1,2% publié lors de la première estimation).

Mais la croissance des États-Unis pourrait ralentir en 2024, à cause des mesures prises par la banque centrale américaine (Fed) pour juguler la forte inflation.

Car les pleins effets des hausses de taux mettent du temps à se faire sentir entièrement dans l'économie réelle.

Les taux se situent actuellement dans la fourchette de 5,25 à 5,50%, depuis juillet. La Fed les a laissés à ce niveau lors de ses réunions de septembre et novembre, afin de ne pas peser trop fort sur l'activité économique.

La prochaine réunion aura lieu les 12 et 13 décembre, et un nouveau maintien des taux à ce niveau est majoritairement attendu à ce stade.

 

Sur le même sujet

La croissance de l'économie canadienne a été plus lente que prévu

Mis à jour le 31/05/2024 | La Presse Canadienne

La croissance au premier trimestre a été alimentée par la hausse des dépenses des ménages, qui ont augmenté de 0,7%.

Décroissance: une quête qui ne peut être que planétaire

15/05/2024 | Louis J. Duhamel

EXPERT INVITÉ. Appliquée uniquement dans un pays ou une entreprise, la décroissance serait une catastrophe économique.

À la une

Un gouvernement du RN menacerait nos entreprises en France

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.