Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Entente de principe pour 27 000 fonctionnaires membres du SFPQ

La Presse Canadienne|Mis à jour le 11 juillet 2024

Entente de principe pour 27 000 fonctionnaires membres du SFPQ

Fait rarissime dans son cas, le SFPQ avait commencé à consulter ses membres pour obtenir un mandat de moyens de pression lourds pouvant aller jusqu’à la grève générale illimitée. (Photo: La Presse Canadienne)

Une entente de principe est finalement intervenue entre Québec et le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), qui représente quelque 27 000 fonctionnaires.

Le grand syndicat indépendant était l’un des rares des secteurs public et parapublic à n’avoir toujours pas réussi à conclure d’entente avec le gouvernement du Québec pour renouveler sa convention collective.

L’entente de principe est intervenue dans la nuit de mardi à mercredi.

«Nous sommes parvenus à une proposition d’entente de principe avec le SFPQ représentant plus de 26 000 fonctionnaires. Nous avons maintenant des ententes avec près de 85% des salariés des secteurs public et parapublic», s’est réjouie la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel.

Le projet d’entente sera soumis vendredi à une instance intermédiaire du SFPQ, le conseil de négociation. S’il obtient son aval, il sera soumis aux membres afin qu’ils se prononcent «le plus rapidement possible», a fait savoir le SFPQ mercredi.

Fait rarissime dans son cas, le SFPQ avait commencé à consulter ses membres pour obtenir un mandat de moyens de pression lourds pouvant aller jusqu’à la grève générale illimitée.

Si son conseil de négociation entérine le projet d’entente de principe, vendredi, la tournée des membres pour se prononcer sur ce mandat de grève sera transformée en tournée pour se prononcer sur l’entente de principe.

En plus des augmentations de salaire, pour le SFPQ, le télétravail était un enjeu prioritaire.

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec représente quelque 27 000 fonctionnaires dans les différents ministères, ainsi que dans des organismes gouvernementaux comme la Société de l’assurance-automobile du Québec (SAAQ), la Commission des normes de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et la Régie de l’assurance-maladie du Québec (RAMQ).

Et les autres

Cette entente de principe au SFPQ survient quelques jours après celle des 26 000 membres du Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ).

Dans les grandes organisations syndicales, il reste maintenant la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), qui n’a toujours pas réglé pour ses 80 000 membres, infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques.

D’autres n’ont toujours pas réglé, comme la Fédération de la santé, affiliée à la CSQ, qui représente également des infirmières, ainsi que 2000 salariés qui travaillent dans le Nord pour les commissions scolaires Crie et Kativik, membres de la CSQ.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

 

Inscrivez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les défis qui préoccupent la communauté des affaires.