Énergie Cardio se place sous la Loi sur la faillite

Publié le 07/02/2024 à 14:35

Énergie Cardio se place sous la Loi sur la faillite

Publié le 07/02/2024 à 14:35

Par La Presse Canadienne

Deux des centres d’entraînement ont fermé leurs portes, à savoir celui de la Place Versailles, dans l’est de Montréal, et celui de Boucherville. (Photo: La Presse Canadienne)

Le réseau de salles d’entraînement Énergie Cardio a annoncé mercredi s’être placé sous la Loi sur la faillite et l’insolvabilité et fermera deux de ses centres, à Montréal et Boucherville, «pour des raisons budgétaires et de gestion des liquidités».

L’entreprise québécoise a indiqué qu’elle s’est placée sous la Loi sur la faillite et l’insolvabilité le 30 janvier en déposant un avis d’intention de faire une proposition, mesure qui doit lui permettre de restructurer ses activités.

Dans la foulée, deux de ses centres d’entraînement ont fermé leurs portes, à savoir celui de la Place Versailles, dans l’est de Montréal, et celui de Boucherville, qui était exploité sous la bannière «Pour elle». Ceux-ci n’apparaissent déjà plus sur le site d’Énergie Cardio.

Les 19 autres centres d’Énergie Cardio, dont 14 sont franchisés, restent ouverts. Des licenciements auront cependant lieu dans les cinq centres corporatifs et chez le franchiseur.

Dans un communiqué, la présidente d’Énergie Cardio, Claire Tremblay, et la vice-présidente de l’entreprise, Eveline Canape, ont rappelé que la pandémie a «bouleversé» le secteur des salles d’entraînement, qui ont dû cesser leurs activités lors de l’imposition de mesures sanitaires.

«Dans les dernières heures, pour des raisons budgétaires et de gestion des liquidités, nous n’avons malheureusement eu d’autres choix que de procéder à des licenciements au sein de nos centres d’entraînement corporatifs et au niveau du franchiseur», ont-elles expliqué dans la déclaration écrite.

Énergie Cardio a assuré que les entraînements libres et cours de groupe sont maintenus dans les centres affectés par des réductions de personnel, tandis que les centres franchisés ne sont pas affectés.

L’entreprise a invité les clients des deux centres qui ont fermé leurs portes «de façon définitive» à consulter l’Office de la protection du consommateur pour obtenir une indemnisation pour la portion non utilisée ou payée d’avance de leur abonnement.

Claire Tremblay et Eveline Canape ont fait l’acquisition d’Énergie Cardio en 2016.

 

Abonnez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les enjeux qui préoccupent la communauté des affaires.

Sur le même sujet

RRQ à la retraite

17/05/2024 | WelcomeSpaces.io

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Déterminer le moment optimal pour demander votre rente du Régime de rentes du Québec.

Maison au décès et taxe de bienvenue

15/05/2024 | WelcomeSpaces.io

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Dans le cas d’une succession, il n’y a pas de transaction d’achat.

À la une

TotalEnergies étudie une cotation en actions à New York

13:06 | AFP

Mais pas une «cotation principale», selon le PDG du groupe pétrolier français Patrick Pouyanné.

Les bonnes (et moins bonnes) raisons de démissionner

EXPERTE INVITÉE. Avant de démissionner, il est recommandé d’en parler avec les bonnes personnes

Malade, vaut-il mieux rester chez soi ou aller au bureau?

MAUDITE JOB! «L'autre jour, j'étais malade comme un chien. Je suis quand même allé au bureau. Ai-je eu raison ou tort?»