É.-U.: le déficit commercial augmente à 61,5G$US, plus qu'attendu

Publié le 07/11/2023 à 10:21, mis à jour le 07/11/2023 à 10:22

É.-U.: le déficit commercial augmente à 61,5G$US, plus qu'attendu

Publié le 07/11/2023 à 10:21, mis à jour le 07/11/2023 à 10:22

Par AFP

Le déficit pour septembre est plus important que ne l'avaient anticipé les analystes, qui tablaient plutôt sur une déficit de 60,1G$US. (Photo: 123RF)

Le déficit commercial des États-Unis est reparti à la hausse au mois de septembre, sous l'effet combiné d'une hausse du déficit des échanges de biens et d'une baisse de l'excédent lié aux services, selon les données publiées mardi par le département du Commerce.

Le déficit des biens et services avec le reste du monde est remonté à 61,5 milliards de dollars américains (G$US), en hausse de 4,9% par rapport au mois précédent, après plusieurs mois de réduction du déficit.

Sur un an, le déficit commercial américain est d'ailleurs en recul de 20%, grâce à la fois à une hausse des exportations et une baisse des importations.

Le déficit pour septembre est plus important que ne l'avaient anticipé les analystes, qui tablaient plutôt sur une déficit de 60,1G$US, une hausse plus modeste donc, selon le consensus publié par briefing.com.

Il est cependant en ligne avec les récentes estimations de la croissance américaine au troisième trimestre, qui s'est encore accélérée pour dépasser les 4,5% en rythme annuel.

Le ministère américain du Commerce en a profité pour réviser légèrement le déficit commercial enregistré au mois de juillet, désormais annoncé à 58,6G$US, contre 58,3G$US annoncés initialement.

Sur les trois derniers mois, le déficit a reculé en moyenne de 700M$US et même de 8,6G$US comparé aux trois mêmes mois l'année dernière.

«Il est difficile d'anticiper l'évolution des flux commerciaux à venir», a cependant estimé dans une note la cheffe économiste de HFE, Rubeela Farooqi, «cela dépendra largement de la demande et de la croissance, tant aux États-Unis qu'à l'étranger».

Au mois de septembre, les exportations de biens ont continué à augmenter par rapport au mois précédent, profitant notamment de la hausse des prix du pétrole pendant la période, mais également d'une bonne tenue du secteur agricole. Du côté des services la hausse des exportations reste portée par le tourisme et les voyages.

Les importations ont augmenté plus fortement, sous l'effet d'une hausse des importations de véhicules, de produits pour le foyer ainsi que de pièces pour le secteur aérien. Les services importés sont également en progression, là encore du fait du tourisme et des voyages.

S'agissant des échanges bilatéraux, le déficit commercial avec la Chine reste le plus important et a légèrement augmenté par rapport au mois d'août, pour atteindre 24,1G$US.

Le déficit commercial avec l'UE a en revanche légèrement reculé pour atteindre 16,8G$US, toujours largement concentré sur quatre pays, l'Allemagne, l'Irlande, l'Italie et la France.

Celui avec le Mexique, premier partenaire commercial, est également en léger recul, à 12,2G$US, alors que le déficit avec le Vietnam, autre partenaire commercial majeur des États unis désormais, continue d'augmenter à 9,4G$US.

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par la technologie

Mis à jour le 20/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a également terminé dans le rouge.

Bourse: les gagnants et les perdants du 20 février

Mis à jour le 20/02/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Nvidia, Manuvie et TC Énergie

20/02/2024 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Nvidia, Manuvie et TC Énergie? Voici des recommandations.