É.-U.: la Fed doit «résister à la tentation» de baisser ses taux prématurément, selon une responsable

Publié le 16/02/2024 à 13:57

É.-U.: la Fed doit «résister à la tentation» de baisser ses taux prématurément, selon une responsable

Publié le 16/02/2024 à 13:57

Par AFP

De nombreux responsables de la Fed ont averti ces dernières semaines que commencer trop tôt à assouplir leur politique monétaire pourrait provoquer un rebond de l’inflation. (Photo: 123RF)

La banque centrale américaine (Fed) doit «résister à la tentation d’agir rapidement lorsque la patience est nécessaire», a dit vendredi une de ses responsables, mettant ainsi à son tour en garde contre le risque lié à un démarrage prématuré de la baisse des taux. 

«Nous devons résister à la tentation d’agir rapidement lorsque la patience est nécessaire et être prêts à réagir avec agilité à mesure que l’économie évolue», a déclaré Mary Daly, présidente de la Fed de San Francisco, lors d’un discours à Washington.

De nombreux responsables de la Fed ont averti ces dernières semaines que commencer trop tôt à assouplir leur politique monétaire pourrait provoquer un rebond de l’inflation.

Mary Daly a ainsi salué les progrès effectués sur le front de l’inflation, mais a précisé que «le progrès n’est pas la victoire».

«Le plus frappant est peut-être la confiance dont font preuve les ménages, les entreprises et les marchés dans la poursuite des progrès en matière d’inflation.

Mais elle a également alerté contre les dangers qu’il y aurait à trop tarder à abaisser les taux: «le ralentissement des progrès en matière d’inflation n’est pas le seul risque auquel nous sommes confrontés. De l’autre côté (…), le marché du travail pourrait faiblir», bien que ça ne soit pas le cas «pour le moment».

La Fed, après avoir relevé ses taux à leur plus haut niveau depuis plus de 20 ans pour juguler la forte inflation, prévoit désormais de commencer à les abaisser dans les prochains mois.

Le président de la Fed, Jerome Powell, a à plusieurs reprises jugé peu probable que le comité de politique monétaire ait atteint d’ici là un niveau de confiance suffisant dans la trajectoire de l’inflation, pour qu’une première baisse soit décidée dès la prochaine réunion, en mars.

 

 

Sur le même sujet

Possible retour de Trump: le commerce alimentaire est-il à risque?

11/04/2024 | Sylvie Cloutier

EXPERTE INVITÉE. Près de 70% des exportations alimentaires du Québec sont acheninées sur le marché américain.

É-U: l'inflation accélère de nouveau en mars, à 3,5% sur un an

10/04/2024 | Les Affaires

La hausse des prix à la consommation est restée inchangée sur un mois, à 0,4%, comme le mois précédent.

À la une

Oatbox à l’assaut de l’Ontario avec le Fonds de solidarité FTQ

Le fabriquant de boisson d'avoine montréalais Oatbox a reçu 5M$ du Fonds de solidarité FTQ.

Bourse: Toronto perd près de 1%

Mis à jour à 19:27 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les tensions géopolitiques et l’inflation ont déprimé les investisseurs à la Bourse de New York.

Bourse: les gagnants et les perdants du 12 avril

Mis à jour à 19:29 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.