Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Desjardins présente ses excuses pour les affiches controversées

|21 mai 2024

Desjardins présente ses excuses pour les affiches controversées

Desjardins a fait l’objet de nombreuses critiques la fin de semaine dernière, alors que plusieurs internautes ont dénoncé l’affiche utilisée à certains endroits pour prévenir les clients que leur caisse allait être fermée lundi en raison de la Journée nationale de patriotes. (Photo: La Presse Canadienne)

Le Mouvement Desjardins a présenté ses «excuses les plus sincères» à la suite de l’installation, par certaines caisses, d’une affiche soulignant la Journée nationale de patriotes avec un drapeau du Canada. 

Dans un message publié lundi soir sur sa page Facebook, Desjardins s’est excusé auprès de «toutes les personnes qui ont été offensées par l’affiche».

«En plus des mesures qui ont été prises pendant la fin de semaine, nous vous confirmons que d’autres rencontres s’en suivront pour que cette situation inacceptable ne se reproduise plus», a assuré l’institution.

Desjardins a fait l’objet de nombreuses critiques la fin de semaine dernière, alors que plusieurs internautes ont dénoncé l’affiche utilisée à certains endroits pour prévenir les clients que leur caisse allait être fermée lundi en raison de la Journée nationale de patriotes.

Sur l’affiche installée dans certaines caisses, on pouvait voir un homme qui portait sur son dos un drapeau du Canada. Le ministre de la Culture, Mathieu Lacombe, avait rapidement qualifié ce visuel d’«inapproprié».

«Ça témoigne d’une méconnaissance de la signification de la Journée nationale des patriotes», a-t-il écrit samedi sur le réseau social X.

Avant la publication des excuses de Desjardins, le chef du Parti québécois, Paul St−Pierre Plamondon, avait aussi accusé l’institution financière de faire preuve de nonchalance et de ne pas prendre la situation au sérieux. Il avait demandé à la direction de corriger le tir.

Comme il l’avait fait dans les derniers jours, le Mouvement Desjardins a réitéré lundi soir que cette situation découlait d’une initiative prise par certaines caisses, sans son aval.

«Dès samedi matin, nous avons demandé à l’ensemble des caisses de vérifier si elles avaient utilisé cette affiche non autorisée, et dans l’affirmative de la retirer», a rappelé Desjardins dans sa publication.

La Journée nationale des patriotes vise à «honorer la mémoire des patriotes qui ont lutté pour la reconnaissance nationale de notre peuple, pour sa liberté politique et pour l’obtention d’un système de gouvernement démocratique».