Crevier fait une première acquisition hors Québec en Colombie-Britannique


Édition du 15 Mars 2014

Crevier fait une première acquisition hors Québec en Colombie-Britannique


Édition du 15 Mars 2014

Par François Normand

Pierre Crevier

Le groupe Crevier poursuit son expansion au Canada, cette fois par une acquisition, une première hors du Québec pour la pétrolière indépendante de Montréal.

Crevier vient d'acheter les actifs de distribution de lubrifiants de Chevron Canada en Colombie-Britannique. Cette transaction, de 5 à 10 millions de dollars, est historique pour l'entreprise montréalaise.

«C'est la première fois que nous réalisons une acquisition pour accroître nos activités à l'extérieur du Québec. Jusqu'à ce jour, notre expansion dans les autres provinces se faisait uniquement par croissance interne», a confirmé à Les Affaires Jean-François Crevier, fils de l'actuel président, Pierre. Jean-François prendra d'ailleurs les rênes du groupe, en août prochain.

La percée du groupe Crevier en Colombie-Britannique porte à sept le nombre de provinces où il est présent (Québec, Ontario, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador).

Les revenus doublent dans les lubrifiants

Cette acquisition constitue une grosse bouchée pour le groupe Crevier, doublant du jour au lendemain son chiffre d'affaires dans la vente et la distribution de lubrifiants.

«Avec cette transaction, le tiers de nos activités se retrouve désormais dans le secteur des lubrifiants», souligne Pierre Crevier.

Il précise que le chiffre d'affaires de l'entreprise montréalaise dépasse maintenant les 500 millions de dollars.

Les lubrifiants industriels sont utilisés dans les industries de la construction, de l'automobile, des transports et du secteur minier.

La majorité des revenus du groupe Crevier provient de la distribution de carburants. La société exploite un réseau de 220 stations-service au Québec. Elle en a déjà exploité 300 par le passé, mais, comme les grandes pétrolières, Crevier a fermé des postes d'essence pour augmenter les volumes et diversifier l'offre (y compris l'alimentation) dans les autres.

Une stratégie qui n'a pas réduit les revenus de l'entreprise, assure Pierre Crevier. «Les ventes d'essence dans notre réseau à l'heure actuelle [220 stations-service] sont supérieures au volume que nous avions lorsque nous exploitions 300 postes [il y a quelques années].»

Le potentiel du marché des lubrifiants

L'achat des actifs de Chevron Canada en Colombie-Britannique accroît aussi l'alliance stratégique du groupe Crevier avec cette pétrolière américaine. En 2009, la société montréalaise avait acheté ses actifs de distribution de lubrifiants au Québec, situés à Longueuil.

Au Canada, le marché des lubrifiants est très intéressant pour le groupe Crevier, car les fabricants de lubrifiants comme Chevron passent de plus en plus par des distributeurs indépendants pour commercialiser leurs produits.

Cette stratégie représente d'importantes occasions d'affaires pour le groupe Crevier. À un point tel que l'activité des lubrifiants pourrait même constituer un jour la principale source de revenus de l'entreprise. «Notre stratégie d'expansion est de donner une plus grande place aux lubrifiants dans nos activités», explique Jean-François Crevier, en précisant que l'entreprise est toujours à l'affût d'autres acquisitions au Canada.

Mais selon lui, cela prendra probablement une dizaine d'années avant que les ventes de lubrifiants du groupe Crevier ne surpassent un jour celles des carburants.

À la une

Mois de l’histoire des Noirs: cinq entrepreneurs à découvrir

Notre blogueuse invitée, Mona-Lisa Prosper, met de l'avant des entrepreneurs qui pourraient bien vous inspirer.

Bourse: Wall Street ouvre en repli avant la Fed

Mis à jour à 09:42 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto ouvre en baisse.