Coca-Cola rate la cible

Publié le 20/04/2010 à 16:32

Coca-Cola rate la cible

Publié le 20/04/2010 à 16:32

Par La Presse Canadienne

Coca-Cola a enregistré au premier trimestre un bénéfice net de 1,61 milliard $ US grâce à son expansion rapide à l'étranger. Mais même si ce résultat représente une hausse de 19 pour cent, il reste inférieur aux attentes des analystes.

Le bénéfice de 69 cents US par action se compare à celui de 1,35 milliard $ US, ou 58 cents US par action, affiché l'an dernier par le premier producteur mondial de boissons pour la même période.

Les résultats à l'étranger ont permis de compenser pour le recul sur le territoire américain, où les consommateurs ont moins acheté de boissons gazeuses, de jus et de thés.

Les revenus de l'entreprise se sont chiffrés à 7,53 milliards $ US au cours du trimestre conclu le 2 avril, en hausse de cinq pour cent. Mais les experts interrogés par la firme Thomson Reuters s'attendaient à un bénéfice de 75 cents US par action, à partir de revenus de 7,72 milliards $ US.

Les volumes de ventes internationales ont progressé de trois pour cent alors que celles pour l'ensemble du marché hors Etats-Unis ont connu un bond de cinq pour cent.

L'entreprise a courtisé les consommateurs à l'extérieur des Etats-Unis, où la reprise économique est en cours, en vendant ses boissons comme un produit de consommation de luxe abordable. En Amérique du Nord cependant, les consommateurs se sont davantage privés de tels achats.

 

 

À suivre dans cette section

À la une

Il faut concentrer les investissements en R-D, dit le Conseil de l’innovation du Québec

L’État devrait davantage concentrer les investissements en R-D dans certains secteurs, selon le Conseil de l’innovation.

Repreneuriat: des employés au rendez-vous

23/04/2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Le taux de survie des coopératives est bien meilleur que celui des entreprises privées.

De nouvelles règles fiscales favorisent le repreneuriat familial

Édition du 10 Avril 2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Elles devraient stimuler le transfert d'entreprise à des proches.