Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Brian Mulroney aura des funérailles d’État

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Brian Mulroney aura des funérailles d’État

Le 18e premier ministre du pays est décédé à l’âge de 84 ans, a annoncé jeudi sa fille, Caroline Mulroney. (Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa — La mémoire de Brian Mulroney, le «p’tit gars de Baie-Comeau» qui a gouverné le Canada de 1984 à 1993, sera «évidemment» honorée au cours de funérailles d’État, a confirmé vendredi le premier ministre Justin Trudeau.

«On est en train de travailler avec la famille pour s’assurer que tous leurs souhaits soient respectés», a-t-il dit en ouverture d’une conférence de presse à Sudbury, dans le nord de l’Ontario.

M. Trudeau a ajouté que les détails pourront être communiqués ultérieurement.

 

Lire aussi – Décès de Brian Mulroney, le «p’tit gars de Baie-Comeau»

«Il va aussi y avoir des opportunités pour les Canadiens d’exprimer leur gratitude et offrir leur hommage à l’ancien premier ministre», a-t-il poursuivi.

D’ici à la fin du jour des funérailles, le drapeau de la tour de la Paix de l’édifice du Centre du Parlement est en berne, de même que ceux des autres édifices gouvernementaux. À Québec, il en va de même pour la tour centrale de l’hôtel du Parlement de l’Assemblée nationale.

Le 18e premier ministre du pays est décédé à l’âge de 84 ans, a annoncé jeudi sa fille, Caroline Mulroney.

M. Trudeau a souligné que, depuis, les Canadiens de tous horizons ayant connu l’ex-premier ministre et ancien leader progressiste-conservateur partagent abondamment leurs souvenirs et hommages personnels.

«On est en train de voir à quel point c’était un homme remarquable qui a façonné le Canada d’aujourd’hui», a dit l’actuel premier ministre.

S’il pouvait se montrer en «partisan aguerri» et «excellent politicien», M. Mulroney «mettait tout d’abord [le] service envers son pays avant la partisanerie», a poursuivi M. Trudeau.

«Il avait toujours un respect pour le rôle et pour les responsabilités qu’il avait et un respect pour ceux qui servaient, même si c’était dans différents partis.»

Selon le premier ministre, se remémorer cela sert de «rappel» pertinent à tous, dans le contexte d’aujourd’hui, «que la politique peut et doit être ancrée dans du service et du respect».

Inscrivez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les enjeux qui préoccupent la communauté des affaires.