10 choses à savoir mardi

Publié le 22/09/2015 à 07:35

10 choses à savoir mardi

Publié le 22/09/2015 à 07:35

Le chanteur Snoop Dogg, entrepreneur en «herbe» Photo: Shutterstock

En page 2: le projet scolaire devenu milliardaire! 

1-Dans les écoles primaires d'Australie, l'histoire-géo a été remplacée par des cours de… code informatique. D'après The Australian, cette réforme de l'éducation verra les enfants de 5 ans apprendre à coder et ceux de 7 ans à programmer. Et comme les horaires de cours ne sont pas extensibles à l'infini, c'est l'histoire et la géographie qui ont fait les frais de cette petite révolution. Cette modification des programmes fait écho à celles qui ont eu lieu aux États-Unis avec le support de Google et de Microsoft (Hour of Code) et fait suite à un lobbying répété des stars des nouvelles technologies australiennes. Il y a un mois, le patron de Atlassian, Mike Cannon Brookes, déclarait: «Si l'on ne fait rien, l'éducation technologique en primaire et au secondaire va être l'un des plus gros désastres pour notre pays dans les 20 prochaines années. À moins d'agir très vite, il est même peut-être déjà trop tard. Si vous regardez ce que les autres pays font, nous sommes à des kilomètres derrière. À mon avis, cette question sera aussi critique que celle des mathématiques ou de l'Anglais pour tous les jobs dans les 20 prochaines années…» Apparemment, ce cri d'alarme a été entendu.

2-Les constructeurs automobiles pourraient rapatrier la production près de leur marché de consommation, mais ce n’est pas nécessairement une bonne nouvelle pour les travailleurs du secteur. Le président et chef de la direction du manufacturier ontarien Magna International(Tor., MG), Donald Walker, a mentionné à Reuters que la hausse des salaires en Chine et les coûts élevés d’importation de pièces lourdes comme les batteries devraient inciter les constructeurs à ramener la production dans les pays comme le Canada et les États-Unis. Le hic, c’est que ce retour à la maison de la production s’accompagnera d’un recours accru à la robotique. Citant une étude du Boston Consulting Group, le patron de Magna a indiqué que les coûts de main-d’oeuvre des entreprises manufacturières devraient fléchi de 18 à 33% dans les pays qui utilisent la robotique industrielle. Votre voiture sera donc fabriquée localement, mais par des robots...

3-Restons dans le monde automobile. Volkswagen a un effet de contagion sur les autres constructeurs du secteur et contribue à faire chuter les principales Bourses occidentales. À Wall Street, les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq reculent de respectivement 1,44%, 1,37% et 1,74% vers 8h, selon les contrats à terme. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, cède 1,76% à 48,06$US. Lisez notre rubrique Ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture pour d'autres détails.

4-La méditation devient un secteur d’affaires en pleine...lévitation. Headspace, une start-up californienne spécialisée dans la méditation, vient de «lever» 30M$US auprès de plusieurs fonds d’investissement et de stars comme Jessica Alba, Jared Leto, Ryan Seacrest et du pdg de LinkedIn Jeff Weiner, rapporte TechCrunch. Fondée en 2010 par Rich Pierson et Andy Puddicombe, Headspace offre une application Web et mobile de méditation. Une fois l’appli téléchargée, les utilisateurs accèdent à une série de programmes sur les thèmes de la santé, de la performance, des relations, etc. Les premiers contenus sont disponibles gratuitement pour permettre aux utilisateurs de tester l’application. La société propose quatre types d’abonnement pour les médidateurs avertis, dont un plan mensuel de 12,95$US par mois ou annuel, qui revient à 7,99$US par mois. La grande question: les utilisateurs seront-ils prêts à débourser un certain montant pour rester zen?

5-Avec la légalisation du cannabis dans plusieurs États américains, les «entrepreneurs en herbe» fourmillent d'idées. Prenez Snoop Dogg. Le rappeur américain s'investit de plus en plus dans les nouvelles technologies et vient de décider de lancer un média d'information sur le cannabis: Merry Jane. «Merry Jane va être une sorte d'encyclopédie du cannabis, explique-t-il. Ce sera une porte d'entrée qui permettra aux gens de s'exprimer et de dire ouvertement qu'ils aiment fumer.» Conçu comme une sorte de plate-forme globale, Merry Jane donnera aux entreprises comme aux particuliers un endroit où trouver de l'information de qualité: articles, vidéos, conseils cuisine, clips musicaux, interviews, base de données… «Au début, c'était surtout histoire d'investir dans la créativité. Puis, peu à peu, la dimension «business» s'est imposée. Mais aujourd'hui, j'ai envie de travailler sur des choses que j'aime, comme l'industrie du cannabis», explique Snoop Dogg. En voilà un qui joint l'utile à l'agréable...

En page 2: le projet scolaire devenu milliardaire! 

À la une

Bourse: records en clôture pour Nasdaq et S&P 500, Nvidia première capitalisation mondiale

Mis à jour à 17:28 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les titres de l’énergie contribuent à faire grimper le TSX.

Stellantis rappelle près de 1,2 million de véhicules aux États-Unis et au Canada

Il y a 53 minutes | La Presse Canadienne

Environ 126 500 véhicules au Canada sont concernés par le rappel.

Le régulateur bancaire fédéral maintient la réserve de stabilité intérieure à 3,5%

L’endettement des ménages reste une préoccupation pour le Bureau du surintendant des institutions financières.