L'enseigne Freshii est achetée par une entreprise québécoise

Publié le 19/12/2022 à 11:29, mis à jour le 19/12/2022 à 12:59

L'enseigne Freshii est achetée par une entreprise québécoise

Publié le 19/12/2022 à 11:29, mis à jour le 19/12/2022 à 12:59

Par La Presse Canadienne

L’entente est conditionnelle au soutien des actionnaires et aux approbations réglementaires. (Photo: La Presse Canadienne)

Le franchiseur montréalais Foodtastic pense que l’enseigne Freshii, ébranlée par la pandémie, pourra croître davantage dans son giron. L’entreprise a l’ambition de réaliser d’autres acquisitions prochainement, a dit son grand patron, en entrevue.

Foodtastic a annoncé, plus tôt lundi, une entente d’arrangement afin d’acquérir la chaîne de 343 restaurants rapides, qui servent des salades et des bols, pour un montant «approximatif» de 74,4 millions de dollars (M$), soit 2,30 $ par action. Il s’agit d’une prime de 142% par rapport au cours de fermeture de vendredi dernier.

Les ventes comparables de Freshii ont reculé de près de 30% par rapport à leur seuil d’avant la pandémie tandis que plusieurs de ses magasins se trouvent à proximité d’immeubles de bureaux.

Le président et chef de la direction de Foodtastic, Peter Mammas, croit que Freshii peut renouer avec la croissance. «C’est une très bonne marque, a-t-il dit en entrevue. On a fait des études là-dessus avec les clients et les franchisés. On pense qu’avec notre expérience et notre taille, on peut amener de bonnes choses en faisant croître la marque et en faisant plus en marketing.»

Foodtastic a déjà donné un second souffle à d’autres enseignes en difficulté. Peter Mammas a donné en exemple la chaîne Second Cup acquise en 2021. «Quand on a acheté Second Cup, les ventes comparables étaient en baisse de 60% par rapport à 2019, raconte-t-il. Maintenant, nous sommes à moins 8% par rapport à 2019, mais les ventes ont augmenté de 20% par rapport à l’an dernier.»

Grâce à sa taille, Foodtastic a un meilleur pouvoir de négociation auprès des fournisseurs et des propriétaires immobiliers qu’une chaîne indépendante, selon le dirigeant. «On a une équipe à l’interne qui s’occupe de la publicité. Ça enlève des coûts.»

Des ajustements au menu de Freshii sont également envisagés. «On a des idées pour rendre le menu un peu plus au goût du jour, a ajouté Peter Mammas. Freshii est un leader dans l’alimentation santé et je crois qu’il y a un grand potentiel de croissance dans ce secteur.»

L’acquisition survient tandis que la direction de Freshii affirmait qu’elle voyait des signes d’une éventuelle reprise dans les secteurs à proximité des tours de bureaux. Plus de travailleurs fréquentent leur milieu de travail «particulièrement au milieu de la semaine», avait-elle constaté.

L’analyste Derek Dley, de Canaccord Genuity, jugeait d’ailleurs, dans une note publiée en novembre, que l’année 2023 de Freshii s’annonçait sous de meilleurs augures. Il notait que les plans d’ouverture de l’entreprise commençaient à se concrétiser et que les travailleurs étaient plus nombreux à travailler en présentiel.

«Même si nous anticipons que les ventes comparables demeurent sous pression à court terme, nous croyons que le modèle d’entreprise peu intensif en capital, la génération des flux de trésorerie et un bilan sain, combiné à un faible prix de l’action, rendent l’entreprise attrayante pour les investisseurs prêts à ignorer la volatilité à court terme», avait commenté l’analyste financier, avant l’annonce de la transaction.

D’autres acquisitions au menu

Il s’agit de la plus importante acquisition dans l’histoire de Foodtastic, qui détient des enseignes comme les Rôtisseries Benny, Au Coq ainsi que La Belle et La Bœuf.

En 2021, Foodtastic avait annoncé l’acquisition de Second Cup pour un montant de 14 M$. La même année, elle a aussi acheté les enseignes Pita Pit et Milestones.

Au début décembre 2022, elle a annoncé l’acquisition de Quesada Burritos & Tacos, qui compte 175 emplacements. En incluant les acquisitions récemment annoncées de Quesada et Freshii, le réseau canadien de Foodtastic dépasse 1200 restaurants et 950 M$ en ventes.

À la mi-décembre, la société a annoncé l’obtention d’une facilité de crédit de 175 M$. Cette somme lui permettra de financer l’acquisition de Freshii ainsi que «trois ou quatre» autres acquisitions.

«On est déjà en discussion avec d’autres noms, a confié Peter Mammas. On ne va pas arrêter de faire des transactions. Il y a quatre semaines, nous étions à 750 M$ de ventes au Canada. D’ici mars, on va être à 1 milliard de dollars (G$). D’ici 36 mois, on veut être à 1,5 G$».

Un des avantages de la facilité de crédit est que la somme pouvant être empruntée est liée à la taille du bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) de l’entreprise, a indiqué le dirigeant. Autrement dit, à mesure que l’entreprise prend de l’expansion et génère plus de bénéfices, elle pourrait emprunter davantage pour financer d’autres acquisitions.

L’acquisition de Freshii doit être soumise à l’approbation des actionnaires d’ici la fin du premier trimestre de l’année 2023. L’entente est conditionnelle au soutien des actionnaires et aux approbations réglementaires.

L’action de Freshii gagnait 1,27 $, ou 133,68%, à 2,22 $ à la Bourse de Toronto, vers midi.

 

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, encouragée par Powell et Microsoft

Mis à jour le 07/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a gagné près de 100 points mardi.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 07/02/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Groupe d'alimentation MTY, Héroux-Devtek et Tesla

07/02/2023 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de MTY, Héroux-Devtek et Tesla? Voici quelques recommandations d’analystes.