Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Québec injecte 250 M$ de plus dans Nemaska Lithium

François Normand|14 juin 2023

Québec injecte 250 M$ de plus dans Nemaska Lithium

Cette transaction majeure pourrait aussi avoir un impact au Québec, car Livent détient 50% du capital de Nemaska Lithium. (Photo: courtoisie)

Le gouvernement de François Legault a autorisé ce mercredi Investissement Québec à investir un montant additionnel de 250 millions de dollars dans le capital-actions de Nemaska Lithium.

Cette somme – déboursée au gré des levées de financement à venir – sera combinée aux capitaux déjà investis par Livent Corporation (NYSE: LTHM), coactionnaire de Nemaska Lithium à 50 %.

La relance de cette entreprise – pour son projet de mine et d’usine de deuxième transformation – coûte plus cher que prévu.

En entrevue à La Presse, le ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, a confirmé que le coût estimé à 1,5 milliard de dollars (G$) en 2023 « a forcément augmenté ».

Citant une source gouvernementale anonyme, le quotidien montréalais parle d’une facture atteignant environ 2 G$ – le ministre Fitzgibbon n’a pas voulu confirmer ce chiffre.

Dans un communiqué, le cabinet du ministre Fitzgibbon indique que ces fonds supplémentaires de 250 M$ permettront à Nemaska Lithium de poursuivre son projet visant à construire et à mettre en service une mine et un concentrateur de spodumène au complexe Whabouchi, dans le Nord-du-Québec.

Dans le parc industrialo-portuaire de Bécancour, Nemaska Lithium commence aussi à construire une usine de transformation afin de produire de l’hydroxyde de lithium destiné aux batteries.

Cette usine sera alimentée par la mine Whabouchi.

 

Mises en service en 2025 et 2026

La mise en service de la mine est prévue lors quatrième trimestre de l’année 2025, selon Nemaska Lithium. Quant à l’usine, elle devrait être opérationnelle en 2026.

Le MEIE affirme que l’expertise de cette usine « viendra renforcer la filière batterie québécoise et enrichir la nouvelle zone d’innovation Vallée de la transition énergétique ».

Cette zone regroupe les villes de Shawinigan, de Trois-Rivières et de Bécancour – Québec a annoncé sa création le 29 mai.

Rappelons que le 10 mai, le producteur australien de lithium Allkem (AKE.AX) fait l’acquisition de la société américaine Livent Corp (LTHM.N), créant du coup un nouveau géant de matières premières clés pour fabriquer des batteries de véhicules électriques.

Pour sa part, Allkem a débuté la construction d’une mine de lithium à la Baie James par le truchement de sa filiale Galaxy Lithium.

Actuellement, Allkem produit du carbonate de lithium à partir de ses installations d’Olaroz et de Sal de Vida en Argentine.

On y trouve des opérations de saumure et de carbonate de lithium Hombre Mureto de Livent. Livent, basée à Philadelphie, fournit des produits au lithium à plusieurs constructeurs automobiles, dont General Motors, Tesla et BMW.

Allkem produit également du lithium de roche dure en Australie et possède une installation de conversion chimique au Japon.

Avec l’agence Reuters