Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Nutrien va retarder une hausse de sa production de potasse

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Nutrien va retarder une hausse de sa production de potasse

Nutrien a traversé une période de volatilité après avoir réalisé des profits records en 2021. (Photo: 123RF)

Calgary — Nutrien (NTR) retardera légèrement le calendrier de son plan d’augmentation de la production de potasse en raison d’une chute des ventes.

L’entreprise de Saskatoon, qui est le plus grand producteur d’engrais au monde, a dévoilé mercredi soir des résultats financiers jugés décevants pour son quatrième trimestre.

Le profit de Nutrien s’est révélé inférieur aux estimations des analystes. La société a réalisé un profit de 1,1 milliard de dollars (G$) pendant les trois derniers mois de 2022, un résultat en baisse de 7% par rapport au même trimestre un an plus tôt.

Lors d’une conférence téléphonique avec des analystes jeudi, le chef de la direction, Ken Seitz, a prévenu que Nutrien retarderait légèrement son plan annoncé précédemment pour hausser sa capacité de production annuelle de potasse à 18 millions de tonnes d’ici 2025, et atteindrait plutôt ce jalon d’ici 2026.

Cependant, M. Seitz a expliqué que les données fondamentales à long terme de la potasse restaient solides, et que Nutrien voulait simplement faire preuve de flexibilité et ajuster ses plans pour s’ajuster au rythme de la reprise de la demande.

«Les perspectives de notre entreprise sont solides, car nous prévoyons que les problèmes d’approvisionnement mondiaux persisteront et que la demande d’intrants agricoles augmentera en 2023», a affirmé M. Seitz.

Nutrien a traversé une période de volatilité après avoir réalisé des profits records en 2021. Elle a vu les prix de l’engrais grimper en mars 2022, lorsque la guerre russo-ukrainienne a secoué les marchés agricoles mondiaux et réduit les approvisionnements en engrais en provenance d’Europe de l’Est.

Pour répondre à l’augmentation de la demande mondiale, Nutrien a dévoilé un plan qui s’appuie sur une augmentation de plus de cinq millions de tonnes de potasse, ou 40%, par rapport aux niveaux de production de 2020.

La société a expliqué qu’elle y parviendrait en investissant dans l’expansion de ses mines existantes en Saskatchewan, notamment en embauchant environ 350 personnes supplémentaires.

Cependant, au second semestre de 2022, l’entreprise a subi ce qu’elle appelle une baisse «historique» du rythme de ses livraisons de potasse. En Amérique du Nord et au Brésil, en particulier, les agriculteurs semblaient reporter leurs achats d’engrais en raison des prix élevés. Le printemps frais et humide de l’an dernier en Amérique du Nord a également comprimé la période des semis et réduit la quantité d’engrais dans le sol.

M. Seitz a indiqué que la société avait constaté une amélioration de la demande de potasse jusqu’à présent en 2023, mais a ajouté que l’estimation de Nutrien pour les expéditions mondiales cette année était d’entre 63 millions et 67 millions de tonnes, ce qui est toujours limité par rapport à la tendance historique de la demande, d’environ 70 millions de tonnes.

Malgré la baisse spectaculaire de la demande de potasse au second semestre 2022, les six premiers mois de l’année ont été si solides que les bénéfices de Nutrien pour l’exercice complet se sont élevés à 7,7G$, ce qui représentait une croissance de 142% par rapport à 2021.