Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Le pétrole rebondit, aidé par les perspectives de reprise

AFP|Mis à jour le 16 avril 2024

Le pétrole rebondit, aidé par les perspectives de reprise

À New York, le baril de WTI pour le mois de juin a gagné 1,55 dollar, ou 2,42%, à 65,37 dollars vendredi. (Photo: 123RF)

Les prix du pétrole sont repartis à la hausse vendredi après avoir perdu plus de 3% la veille, dans le sillage de la baisse du dollar et de la perspective d’une forte reprise de la demande aux États-Unis à l’approche des beaux jours.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a terminé à 68,71 dollars à Londres, en hausse de 1,66 dollar ou 2,47% par rapport à la clôture de jeudi.

À New York, le baril de WTI pour le mois de juin a gagné 1,55 dollar, ou 2,42%, à 65,37 dollars.

«Les semaines à venir verront probablement une demande d’essence plus forte» aux États-Unis, a expliqué Stephen Brennock, analyste de PVM. De quoi rassurer quelque peu les investisseurs alors que l’Agence internationale de l’énergie (AIE) pointait plus tôt dans la semaine une reprise de la demande mondiale en pétrole «fragile».

«De plus en plus d’Américains seront enclins à voyager grâce à l’augmentation des taux de vaccination. C’est particulièrement vrai à l’approche du week-end férié du Memorial Day», le 31 mai, qui marque traditionnellement le début de la saison des grands déplacements automobiles aux États-Unis.

La faiblesse du dollar, qui perdait 0,47% vers 16H00, face à un panier de monnaies, favorisait également les cours du brut. Un billet vert plus faible rend en effet plus attractifs les achats de barils vendus en dollar pour les investisseurs munis d’autres devises.

La veille, le Brent et le WTI avaient chuté alors que les opérations de Colonial Pipeline reprenaient, a résumé M. Brennock, enlevant une prime de risque au marché.

Colonial Pipeline, l’opérateur de l’immense oléoduc américain paralysé par une cyberattaque le week-end dernier, a en effet relancé jeudi soir l’ensemble de son système et recommencé la livraison de carburants. 

Selon le site spécialisé sur les prix de l’essence GasBuddy, quelque 14 000 stations services manquaient encore d’essence dans le pays vendredi contre 16 200 avant la réouverture complète du système d’oléoducs, le plus important des États-Unis pour les produits raffinés.

Colonial Pipeline transporte 45% des carburants depuis les raffineries autour du Golfe du Mexique vers la côte Est américaine à travers plus de 8 800 km de pipelines.