Superdry explore des «réductions de coûts importantes»

Publié le 29/01/2024 à 12:01

Superdry explore des «réductions de coûts importantes»

Publié le 29/01/2024 à 12:01

Par AFP

Superdry avait annoncé la semaine dernière un chiffre d'affaires en recul de près d'un quart pour son premier semestre décalé achevé fin octobre 2023. (Photo: 123RF)

La marque de vêtements britannique Superdry, frappée par des ventes en berne, a indiqué lundi explorer «plusieurs options de réductions de coûts importantes», après des informations de presse évoquant de nombreuses fermetures et suppressions d'emplois à l'étude. 

Il n'y a «aucune certitude que l'une de ces options se concrétisera», mais celles-ci «visent à s'appuyer sur le succès des initiatives de réduction des coûts» déjà mises en œuvre «et à positionner l'entreprise pour un succès à long terme», a fait valoir l'entreprise dans un communiqué.

Superdry «devrait réaliser plus de 40 millions de livres d'économies au cours de cet exercice, soit davantage que l'objectif initial de 35 millions de livres», poursuit l'entreprise, qui explique réagir à de «récentes spéculations de presse» sur la question. 

Selon plusieurs titres de presse britanniques, la restructuration évoquée pourrait se traduire par un nombre important de fermetures de magasins et de suppressions d'emplois. 

Le titre a fini en petite hausse de 0,36% à 16,50 pence lundi. Le cours de l'action a toutefois fondu depuis des sommets à plus de 2000 pence début 2018.

Superdry avait annoncé la semaine dernière un chiffre d'affaires en recul de près d'un quart pour son premier semestre décalé achevé fin octobre 2023.

Le groupe a renoué avec un petit bénéfice net sur la période, mais cela s'explique surtout par la cession de droits sur sa marque dans la région Asie-Pacifique.

Superdry avait notamment annoncé début octobre une coentreprise avec le géant indien Reliance, qui prend le contrôle de ses marques dans plusieurs pays de la région.

La marque avait annoncé dès la fin décembre que son résultat serait plombé par «un marché de détail difficile et un automne anormalement doux». Le commerce de gros a quant à lui souffert de sa décision d'arrêter ce type d'activité aux États-Unis.

En outre, l'image de l'entreprise a pâti d'une récente suspension de ses actions après avoir manqué la date de publication de ses comptes annuels.

Sur le même sujet

Syndicat à l’entrepôt de Laval: Amazon, CSN et Procureur général devant le tribunal

Mis à jour le 14/06/2024 | La Presse Canadienne

Amazon a déposé une requête en révocation de l’accréditation syndicale.

Québecor dépose une plainte au Bureau de la concurrence concernant Loblaw et Glentel

Loblaw, Rogers et Bell n’ont pas immédiatement répondu aux demandes pour commenter la plainte de Québecor.

À la une

Un gouvernement du RN menacerait nos entreprises en France

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.