Le succès du Cyber lundi n'augure pas des ventes des fêtes


Édition du 14 Décembre 2013

Le succès du Cyber lundi n'augure pas des ventes des fêtes


Édition du 14 Décembre 2013

Par Pierre Théroux

Photo: Bloomberg

La ferveur commerciale du Vendredi fou et du Cyber lundi, cette tradition américaine qui gagne en popularité au Canada, a sûrement de quoi réjouir les détaillants d'ici. Les dépenses effectuées au pays lors de ces deux jours de magasinage (le 29 novembre et le 2 décembre) ont en effet bondi respectivement de 19,2 % et de 29,3 % par rapport à l'année dernière, indique le service de traitement des paiements par cartes de débit et de crédit Moneris.

Mais cette frénésie, qui marque le point de départ des achats de Noël aux États-Unis, ne signifie pas pour autant que les Québécois dépenseront plus cette année que les années précédentes pour la période des fêtes. «Les détaillants ont profité de cette fin de semaine de rabais, mais les deux semaines qui suivent pourraient se traduire par une baisse des ventes», souligne Lise Plante, directrice des communications et du marketing au Conseil québécois du commerce de détail (CQCD).

L'organisme maintient d'ailleurs que les Québécois dépenseront moins que l'an dernier. «La situation économique reste incertaine, et l'indice de confiance des consommateurs est faible», note Mme Plante.

Dans son sondage annuel sur les comportements d'achat, dévoilé au début novembre, le CQCD indiquait que les dépenses pour cette période totaliseront 2,15 milliards de dollars, soit environ 8 % de moins qu'en 2012. Les Québécois prévoyaient dépenser 633 $ en moyenne par ménage, comparativement à 676 $ l'an dernier.

La croissance des ventes du Vendredi fou et du Cyber lundi indique néanmoins que ces journées consacrées au magasinage attirent de plus en plus de consommateurs avides de rabais d'avant Noël. «Il y a un plus grand engouement et certains détaillants, dont les ventes en ligne ont explosé le lundi, ont même continué à offrir des rabais le lendemain», rapporte Mme Plante, en soulignant que la journée du 26 décembre, celle du traditionnel Boxing Day au Canada, restera une journée très achalandée pour les détaillants d'ici.

Par ailleurs, les ventes de produits électroniques du Vendredi fou ont connu une baisse de 35 %, tandis que celles du Cyber lundi ont augmenté de 45,8 %. Cette baisse semble indiquer que les consommateurs sont plus enclins à faire leurs achats en ligne plutôt que d'affronter les foules.

**********

FedEx s'attendait à enregistrer la journée la plus occupée de son histoire le 2 décembre 2013, avec 22 millions d'envois partout dans le monde, par rapport à 19,9 millions le 10 décembre 2012.

**********

Cyber lundi : les catégories les plus populaires au Canada

Hausse des ventes par rapport à l'année précédente:
Articles de sport + 105,5 %
Chaussures + 93,4 %

Source : Moneris

À la une

Le Québec pâtira-t-il de la guerre commerciale verte avec la Chine?

17/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Les producteurs d’acier craignent que la Chine inonde le marché canadien, étant bloquée aux États-Unis.

Bourse: Wall Street finit en ordre dispersé, le Dow Jones clôture au-dessus des 40 000 points

Mis à jour le 17/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé.

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed

17/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed? Voici des recommandations d’analystes.