Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Le propriétaire de Lozeau se protège de ses créanciers

Denis Lalonde|Mis à jour le 16 avril 2024

Tremblement de terre dans le monde de la photographie. Henry's, propriétaire de Lozeau, se protège de ses créanciers.

Petit tremblement de terre dans le monde de la photographie. La société Henry’s, devenue en avril dernier propriétaire de l’emblématique magasin Lozeau, à Montréal, se protège de ses créanciers.

L’entreprise déclare dans un communiqué que cette procédure lui permettra de se restructurer pour améliorer son efficience «et d’assurer son succès pour l’avenir, après la pandémie».

La restructuration prévoit la fermeture de sept magasins à Coquitlam, Langley et Victoria en Colombie-Britannique, et Brampton, Markham, Nepean et Sudbury en Ontario.

C’est donc dire que la boutique Lozeau, située sur la Plaza Saint-Hubert, à Montréal, rouvrira ses portes quand le déconfinement le permettra, tout comme 21 autres établissements de la société à travers le Canada. 

L’entreprise dit ainsi «prendre les mesures nécessaires pour assurer le succès à long terme de ses affaires, de ses clients, de ses employés et de ses fournisseurs», lit-on dans un communiqué.

«Les effets de la COVID-19 sur l’économie sont sans précédent. L’industrie canadienne du commerce de détail compte parmi les secteurs les plus touchés et Henry’s a souffert de ses impacts. Nous avons fermé nos emplacements physiques pour assurer la sécurité de nos clients et de nos employés pendant la pandémie, ce qui a eu un impact important sur les ventes, alors que nous devions continuer d’assumer les coûts reliés à l’exploitation», a souligné Gillian Stein, directrice générale de Henry’s. 

Pendant la restructuration, la société assure que le site henrys.com demeurera opérationnel, que les cartes-cadeaux pourront toujours être échangées et que toutes les garanties du magasin seront respectées.

Henry’s a ouvert ses portes en 1909, alors que la boutique Lozeau à été fondée en 1927. Au moment de l’achat de Lozeau, Henry’s disait vouloir devenir le plus grand groupe de photographie au Canada.