La Baie crée de nouvelles coentreprises immobilières

Publié le 25/02/2015 à 16:03

La Baie crée de nouvelles coentreprises immobilières

Publié le 25/02/2015 à 16:03

Par La Presse Canadienne

(Photo: Bloomberg)

La Compagnie de la Baie d'Hudson (TSX:HBC) a annoncé mercredi le lancement de deux coentreprises immobilières regroupant la plupart de ses propriétés, en partenariat avec deux grandes sociétés nord-américaines spécialisées, le grand détaillant tentant de débloquer la valeur de son vaste portefeuille de magasins tout en scrutant le marché à la recherche de nouveaux actifs. 

Le propriétaire des magasins la Baie d'Hudson, Lord & Taylor et Saks Fifth Avenue a expliqué que les nouvelles ententes aideraient les actionnaires à finalement reconnaître la valeur des propriétés au sein de son portefeuille. Selon le chef de la direction de HBC, Richard Baker, cette valeur serait d'environ 9,2 milliards $ en tout. 

Les partenariats ne comprennent par le magasin porte-étendard Saks Fifth Avenue de Manhattan, qui vaut environ 4,6 milliards $ à lui seul, selon HBC _ un montant supérieur à ce que la société a versé pour acquérir les activités complètes de Saks en 2013. La prise de contrôle de Saks avait été réalisée au coût de 2,9 milliards $ US, en incluant la dette prise en charge par HBC.

Cependant, les partenariats annoncés mercredi regroupent la plupart des autres propriétés de HBC, évaluées à environ 3,8 milliards $, dans les deux coentreprises. Le fonds de placement immobilier torontois RioCan (TSX:REI.UN) sera le partenaire de HBC pour ses propriétés immobilières canadiennes, tandis que l'américain Simon Property Group (NYSE:SPG), d'Indianapolis, jouera le même rôle pour les actifs des États-Unis et d'ailleurs dans le monde.

Ensemble, les deux entreprises immobilières investiront 670 millions $ en espèces et en propriétés.

Par l'entremise des coentreprises, HBC et ses partenaires chercheront à acquérir des propriétés de qualité dans le secteur du détail, lesquelles pourraient comprendre des grands magasins dans des centres urbains ou certains des meilleurs centres commerciaux autour du monde, à des prix allant de 25 millions $ jusqu'à «quelque centaines de millions de dollars», a précisé M. Baker.

À la une

Quand les Québécois découvraient la Bourse dans nos pages

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. «Des entreprises comme Cascades et Couche-Tard, elles sont extrêmement reconnaissantes envers le REA.»

95 ans d'ambition et d'innovation

Édition du 21 Février 2024 | Marine Thomas

BILLET. Cela fait déjà 95 ans que le journal «Les Affaires» informe les décideurs du Québec.

Bourse: Wall Street reprend son souffle et finit en baisse

Mis à jour le 26/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé en baisse.