Dollarama offre 2,5 M$ pour régler une action collective liée aux écofrais

Publié le 21/02/2024 à 14:49, mis à jour le 21/02/2024 à 15:59

Dollarama offre 2,5 M$ pour régler une action collective liée aux écofrais

Publié le 21/02/2024 à 14:49, mis à jour le 21/02/2024 à 15:59

Par La Presse Canadienne

Dans le cadre de cette action collective, la demanderesse représentée par le cabinet LPC Avocats alléguait que Dollarama n’affichait pas correctement le prix des produits assujettis aux écofrais. (Photo: La Presse Canadienne)

Les clients de Dollarama qui ont acheté des produits auxquels ont été ajoutés des «écofrais» au cours des dernières années pourraient être admissibles à recevoir une carte−cadeau à la suite d’une proposition de règlement de 2,5 millions de dollars (M$) découlant d’une action collective. 

Dans le cadre de cette action collective, la demanderesse représentée par le cabinet LPC Avocats alléguait que Dollarama n’affichait pas correctement le prix des produits assujettis aux écofrais et facturait un prix total ou des écofrais plus élevés que ceux annoncés pour ces produits ou autorisés par la loi.

Des frais de gestion environnementale, ou écofrais, sont perçus sur des articles comme les appareils électroniques, les ampoules, les piles et les jouets afin de couvrir une partie du coût lié au recyclage des matériaux contenus dans ces produits.

Afin de parvenir à un règlement dans le cadre de cette action collective, LPC Avocats indique que Dollarama a accepté de verser un montant total de 2,5 M$ qui servira à indemniser les personnes admissibles en leur remettant une carte−cadeau électronique d’une valeur maximale de 15 $.

Les personnes admissibles sont les clients qui ont acheté un produit soumis à des écofrais chez Dollarama au Québec entre le 11 décembre 2019 et le 4 juillet 2023, ou ailleurs au Canada entre le 29 avril 2021 et le 4 juillet 2023.

Une audience devant la Cour supérieure du Québec se tiendra le 9 avril au palais de justice de Montréal pour décider s’il convient d’approuver la proposition de règlement.

Dans une déclaration écrite, Dollarama a rappelé que, comme tous les autres détaillants, il facture des écofrais sur les produits concernés et qu’il affiche le coût des écofrais séparément du prix de l’article.

L’entreprise rappelle que la proposition de règlement n’est pas une admission de responsabilité ou de faute de la part de Dollarama.

Sur le même sujet

Le monde serait-il devenu fou?

EXPERT INVITÉ. Qu'advient-il du civisme, du savoir-vivre en société?

L'absence de neige crée des défis chez nos détaillants

Mis à jour le 11/04/2024 | Damien Silès

EXPERT. Quelles sont les pistes de solutions pour atténuer les répercussions sur vos ventes?

À la une

Transformer ses faiblesses en force avec le livre «Mentores»

Mis à jour il y a 39 minutes | Emmanuel Martinez

Le livre «Mentores» rassemble douze témoignages de femmes d’affaires québécoises qui dirigent des entreprises.

Les ambitions internationales du nouveau président de Croesus

Il y a 39 minutes | Denis Lalonde

Vincent Fraser, président de Croesus depuis le 27 mars, entend développer l’expansion internationale de l’entreprise.

À surveiller: Meta Platforms, 5N Plus et Lycos Energy

Mis à jour il y a 58 minutes | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Meta Platforms, 5N Plus et Lycos Energy ? Voici quelques recommandations d’analystes.