Acier: les États-Unis prolongent à leur tour la suspension des droits de douanes

Publié le 28/12/2023 à 14:32

Acier: les États-Unis prolongent à leur tour la suspension des droits de douanes

Publié le 28/12/2023 à 14:32

Par AFP

Cette suspension sera effective jusqu’au 31 décembre 2025, soit au-delà de la période annoncée par l’Union européenne (UE), qui avait de son côté annoncé une suspension des taxes sur les produits américains, qui avaient été décidées en représailles, jusqu’au 31 mars 2025. (Photo: 123RF)

Les États-Unis ont à leur tour annoncé jeudi la prolongation de la suspension des droits de douane sur les importations d’acier et d’aluminium européens, mis en place en 2018 par l’ancien président Donald Trump, une dizaine de jours après une annonce similaire du côté européen. 

Le décret de la Maison-Blanche a été signé par le président Joe Biden et doit entrer en vigueur le 1er janvier, alors que la suspension devait initialement s’achever le 31 décembre.

Cette suspension sera effective jusqu’au 31 décembre 2025, soit au-delà de la période annoncée par l’Union européenne (UE), qui avait de son côté annoncé une suspension des taxes sur les produits américains, qui avaient été décidées en représailles, jusqu’au 31 mars 2025.

«En agissant ainsi, le président s’assure que nous continuions à disposer d’industries de l’acier et l’aluminium dynamiques aux États-Unis, qui sont nécessaires à la sauvegarde de notre sécurité nationale», a estimé dans un communiqué la secrétaire américaine au Commerce, Gina Raimondo.

Selon la représentante de la Maison-Blanche au Commerce, Katherine Tai, cette décision, «combinée avec la suspension des taxes sur les produits américains décidée par l’UE va permettre de disposer de temps supplémentaire pour trouver un accord global répondant aux questions d’émission de carbone et de surproduction des industries de l’acier et de l’aluminium».

Les deux parties tentaient depuis des mois de trouver un accord permettant d’éliminer ces 232 droits de douane décidés en 2018 sous la présidence de Donald Trump, et finalement suspendus en 2021.

Un sommet entre l’UE et les États-Unis organisé en octobre n’avait pas permis de parvenir à un accord, mais les deux parties disposent désormais du «temps nécessaire» pour y parvenir, selon la Commission européenne.

La prolongation jusqu’en 2025 permet par ailleurs aux deux blocs d’aller au-delà d’une année 2024 politiquement chargée, entre les élections européennes, début juin, puis les élections générales américaines en novembre.

 

 

Sur le même sujet

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.