Stellantis rappelle plus de 10 000 véhicules au Canada

Publié le 22/03/2024 à 13:39

Stellantis rappelle plus de 10 000 véhicules au Canada

Publié le 22/03/2024 à 13:39

Par La Presse Canadienne

L’entreprise a expliqué qu’environ 10 285 berlines Dodge Charger et Chrysler 300 de modèles 2018 et 2021 ont été rappelées pour remplacer leur gonfleur du coussin latéral. (Photo: La Presse Canadienne)

Stellantis a rappelé plus de 10 000 berlines Dodge et Chrysler au Canada en raison de coussins gonflables défectueux. 

L’entreprise a expliqué qu’environ 10 285 berlines Dodge Charger et Chrysler 300 de modèles 2018 et 2021 ont été rappelées pour remplacer leur gonfleur du coussin latéral. Celui−ci pourrait exploser s’il est soumis à trop de force et projeter des fragments métalliques sur les conducteurs et les passagers.

Le constructeur automobile a indiqué que de l’humidité peut pénétrer dans le gonfleur en raison d’un défaut de fabrication et provoquer de la corrosion et des fissures. Les coussins peuvent ainsi se gonfler même sans collision en raison de températures élevées dans l’habitacle.

L’entreprise a spécifié qu’elle n’a eu connaissance d’aucune blessure ou accident lié au coussin gonflable défectueux.

Selon Stellantis, le défaut serait présent dans moins de 1% des véhicules rappelés, mais le constructeur a exhorté ses clients à suivre l’avis de rappel.

À l’échelle mondiale, 318 000 véhicules Dodge et Chrysler sont concernés par ce rappel.

 

Sur le même sujet

Le Canada présente un plan «robuste» pour «serrer la vis» aux voleurs de véhicules

Mis à jour le 20/05/2024 | La Presse Canadienne

Ce plan d’action vise à perturber, démanteler et poursuivre les organisations criminelles.

É.-U.: des employés de Mercedes-Benz ont voté pour se syndiquer

17/05/2024 | AFP

La consultation avait commencé lundi, et le résultat devrait être annoncé plus tard dans la journée.

À la une

Ottawa prévoit présenter un projet de loi sur les gains en capital avant l’été

Il y a 26 minutes | La Presse Canadienne

Le budget fédéral présenté en avril propose de rendre imposables les deux tiers des gains en capital.

Un atterrissage en douceur en vue, que fait-on?

EXPERT INVITÉ. Le scénario d'un atterrissage en douceur de l'économie est théoriquement en place.

L’art d’être plus efficace

EXPERT INVITÉ. «J’ai décidé de ne plus subir la technologie et de l’utiliser, sous mes conditions.»