General Motors relève ses prévisions

Publié le 25/04/2023 à 16:36

General Motors relève ses prévisions

Publié le 25/04/2023 à 16:36

Par AFP

Des améliorations dans la chaîne d’approvisionnement de General Motors lui ont permis d’augmenter sa production, contrainte depuis 2021 par le manque de certaines pièces. (Photo: 123RF)

New York — General Motors (GM) a relevé mardi ses prévisions de bénéfices pour l’ensemble de l’année, la forte demande pour ses pick-up et SUV lui ayant permis, au premier trimestre, de continuer à augmenter ses prix pendant que le groupe poursuit sa transition vers l’électrique.

Le chiffre d’affaires de l’entreprise dirigée par Mary Barra, a augmenté de 11% sur la période, pour atteindre 40 milliards de dollars.

Le groupe explique avoir, d’une part, vendu plus de véhicules grâce aux améliorations dans la chaîne d’approvisionnement qui lui ont permis d’augmenter sa production, contrainte depuis 2021 par le manque de certaines pièces.

GM remarque également que la forte demande pour ses produits, malgré la hausse des taux d’intérêt et les incertitudes économiques, lui permet de continuer à relever ses prix.

Le directeur financier Paul Jacobson a souligné lors d’une conférence téléphonique que GM restait «très conscient» de l’environnement macroéconomique, qui pourrait peser sur la demande, mais que pour l’instant, l’appétit pour ses voitures se maintenait mieux que ce à quoi ils s’attendaient.

Les ventes ont surtout augmenté en Amérique du Nord, ce qui a permis de compenser la forte baisse en Chine.

Les coûts de l’entreprise ont parallèlement augmenté en raison notamment de la hausse des coûts des matières premières et de logistique.

Le bénéfice net de GM a reculé de 19% à 2,4 milliards de dollars, en raison principalement de la charge de 875 millions de dollars liée au programme de départs volontaires proposé début mars aux employés. Environ 5 000 d’entre eux y ont participé.

Rapporté par action et ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice est supérieur aux attentes des analystes.

GM s’attend désormais à un bénéfice avant intérêts et impôts, l’indicateur habituellement utilisé par le groupe pour refléter sa rentabilité, compris entre 11 et 13 milliards de dollars, soit 500 millions de plus que sa prévision précédente.

 

Fin de la Bolt

GM, dans le souci de diversifier sa chaîne de production, a par ailleurs annoncé un nouveau partenariat avec le groupe sud-coréen Samsung SDI pour un investissement de plus de 3 milliards de dollars dans la construction d’une usine de batteries électriques aux États-Unis.

L’emplacement n’a pas été précisé, mais la production devrait débuter en 2026. Selon un communiqué de Samsung, plusieurs milliers d’emplois seront créés sur le site.

L’annonce intervient au moment où le président sud-coréen Yoon Suk Yeol est en visite aux États-Unis, afin de renforcer les liens sécuritaires et économiques entre les deux pays alliés de longue date.

GM a déjà un partenariat avec LG. La première usine de leur co-entreprise Ultium Cells, dans l’Ohio, est déjà en fonctionnement tandis qu’une deuxième, dans le Tennessee, devrait être lancée à la fin de l’année et une troisième, dans le Michigan, en 2024.

GM a réitéré son objectif d’atteindre une capacité de production de 1 million de véhicules électriques par an en Amérique du Nord en 2025.

Mary Barra a annoncé lors d’une conférence téléphonique que le groupe allait cesser, à la fin de l’année, la production de la Chevrolet Bolt électrique, un petit SUV, afin de faire de la place à des véhicules électriques plus gros et équipés de sa nouvelle technologie de batteries électriques.

«Bien que nous continuions à penser que la transition de GM vers les véhicules électriques pèsera lourdement sur les bénéfices à court terme et que nous ayons des doutes sur ses prévisions de montée en puissance de la production (ainsi que sur la demande finale pour ses véhicules électriques), l’entreprise continue à bénéficier d’une demande plus favorable pour ses marques», a commenté Garrett Nelson, analyste de CFRA, dans une note.

«Le fait que le groupe relève ses prévisions après des résultats meilleurs que prévu au premier trimestre malgré l’incertitude sur l’environnement macroéconomique reflète la confiance de la direction dans l’attractivité de ses produits et la trajectoire de ses prix», a aussi relevé Ryan Brinkman, qui suit le groupe pour JPMorgan.

Sur le même sujet

General Motors relève ses prévisions pour 2024 après un bon 1e trimestre

23/04/2024 | AFP

Sur les trois premiers mois de l’année, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 43 G$US.

General Motors confiant pour 2024 après des résultats meilleurs qu'anticipé

30/01/2024 | AFP

En 2023, GM a livré 6,2 millions de véhicules dans le monde — part de marché revendiquée de 8,8%, contre 9,1% en 2022.

À la une

Maîtriser l'art du budget vacances

EXPERT INVITÉ. L'élaboration et le respect d'un budget de vacances ne se limitent pas à l'analyse de chiffres.

Quand la Bourse fait office de casino

EXPERT INVITÉ. Comme le casino ou l’achat de billets de loterie, la Bourse sert régulièrement de plateforme spéculative.

À surveiller: Héroux-Devtek, Banque TD et Alphabet

Que faire avec les titres Héroux-Devtek, Banque TD et Alphabet? Voici des recommandations d’analystes.