Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

KCS: les offres de CP et de CN reçoivent des coups de pouces

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

KCS: les offres de CP et de CN reçoivent des coups de pouces

(Photo: 123RF)

Les offres concurrentes pour le chemin de fer américain Kansas City Southern ont chacune reçu un coup de pouce, ces derniers jours, les autorités réglementaires américaines ayant affirmé qu’une dérogation des règles de fusion de 2001 s’appliquait au Chemin de fer Canadien Pacifique, tandis que le conseil d’administration de KCS a affirmé que la proposition de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) pourrait conduire à une proposition supérieure. 

D’une part le Surface Transportation Board des États-Unis a récemment déclaré qu’une fusion entre le CP et KCS entraînerait moins de chevauchements que tout autre regroupement entre deux chemins de fer de classe I. 

Mais le conseil de KCS a, de son côté, statué samedi à l’unanimité que la proposition du CN de 325 $ par action de KCS pourrait conduire à une proposition supérieure, obligeant potentiellement le CP à augmenter son offre. 

KCS a expliqué que sa décision d’engager des discussions et des négociations avec le CN était justifiée compte tenu de l’offre supérieure du point de vue financier.

Le CN a indiqué lundi que plus de 400 de ses expéditeurs et parties prenantes avaient déposé des lettres auprès de l’organisme de réglementation en faveur de sa proposition de fusion avec KCS, tandis que des centaines d’autres ont appuyé le CP. 

Entre-temps, le CP a affirmé qu’il ne s’opposait pas à la demande du CN de nommer la même personne comme fiduciaire pour les soumissions concurrentes pour KCS, affirmant que les deux offres étaient différentes. 

Le CP a annoncé en mars la nomination de l’ancien président et chef de la direction de KCS, David Starling, en tant que fiduciaire dans le cadre de sa transaction de fusion avec KCS.