Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Hausse du prix du kérosène: Delta abaisse des prévisions

AFP|14 septembre 2023

Hausse du prix du kérosène: Delta abaisse des prévisions

(Photo: 123RF)

 

New York — La compagnie aérienne américaine Delta Air Lines (DAL, 39,53$) a annoncé jeudi une révision à la baisse de son bénéfice attendu au troisième trimestre du fait de la hausse du prix du kérosène, tout en confirmant sa prévision pour l’exercice.
Selon un document transmis à la SEC — le gendarme américain de la Bourse — , la compagnie aérienne prévoit un bénéfice net hors éléments exceptionnels compris entre 1,85 et 2,05 dollars américains ($US) au troisième trimestre, contre une fourchette de 2,20 à 2,50$US auparavant.
En normes comptables américaines GAAP, il devrait se situer entre 1,70 et 1,90$US, a ajouté le groupe.
Une modification des perspectives trimestrielles justifiées par la hausse du prix du kérosène sur la période juillet-septembre, qui devrait ressortir entre 2,75 et 2,90$US par gallon (3,78 litres) au lieu des 2,50 à 2,70$US ayant servi de base à Delta pour élaborer ses précédentes prévisions financières du troisième trimestre.
En revanche, elle continue de tabler sur 6 à 7$US par action pour l’ensemble de l’année.
La marge opérationnelle trimestrielle devrait être grignotée pour ressortir « autour de 13% » alors qu’elle était vue « vers 15% » auparavant et la progression du chiffre d’affaires devrait se situer « dans la partie haute » de la fourchette attendue de la prévision (+11% à +14%).
Ses concurrentes American Airlines (AA) et Spirit Airlines ont lancé mercredi un avertissement sur leurs résultats du troisième trimestre.
La première s’attend à voir ses marges compressées « du fait de la hausse considérable du prix des carburants » et table désormais sur un bénéfice net par action divisé par trois à quatre par rapport à ses précédentes prévisions (à 20-30 cents au lieu de 85-95 cents).
La compagnie à bas coûts Spirit (SAVE, 16,55$US) a aussi réduit ses prévisions de marge, sous l’effet, là encore, de l’accélération du prix du carburant, mais aussi du fait de promotions sur des vols prévus au second semestre.

 

New York — La compagnie aérienne américaine Delta Air Lines (DAL, 39,53$) a annoncé jeudi une révision à la baisse de son bénéfice attendu au troisième trimestre du fait de la hausse du prix du kérosène, tout en confirmant sa prévision pour l’exercice.

À relire: Delta Air Lines commande 12 avions A220 de plus auprès d’Airbus

 

Selon un document transmis à la SEC — le gendarme américain de la Bourse — , la compagnie aérienne prévoit un bénéfice net hors éléments exceptionnels compris entre 1,85 et 2,05 dollars américains ($US) au troisième trimestre, contre une fourchette de 2,20 à 2,50$US auparavant.

En normes comptables américaines GAAP, il devrait se situer entre 1,70 et 1,90$US, a ajouté le groupe.

Une modification des perspectives trimestrielles justifiées par la hausse du prix du kérosène sur la période juillet-septembre, qui devrait ressortir entre 2,75 et 2,90$US par gallon (3,78 litres) au lieu des 2,50 à 2,70$US ayant servi de base à Delta pour élaborer ses précédentes prévisions financières du troisième trimestre.

En revanche, elle continue de tabler sur 6 à 7$US par action pour l’ensemble de l’année.

La marge opérationnelle trimestrielle devrait être grignotée pour ressortir « autour de 13% » alors qu’elle était vue « vers 15% » auparavant et la progression du chiffre d’affaires devrait se situer « dans la partie haute » de la fourchette attendue de la prévision (+11% à +14%).

Ses concurrentes American Airlines (AA, 13,26$US) et Spirit Airlines ont lancé mercredi un avertissement sur leurs résultats du troisième trimestre.

La première s’attend à voir ses marges compressées « du fait de la hausse considérable du prix des carburants » et table désormais sur un bénéfice net par action divisé par trois à quatre par rapport à ses précédentes prévisions (à 20-30 cents au lieu de 85-95 cents).

La compagnie à bas coûts Spirit (SAVE, 16,55$US) a aussi réduit ses prévisions de marge, sous l’effet, là encore, de l’accélération du prix du carburant, mais aussi du fait de promotions sur des vols prévus au second semestre.