Le Conseil des aéroports du Canada demande une aide fédérale

Publié le 24/11/2020 à 14:00

Le Conseil des aéroports du Canada demande une aide fédérale

Publié le 24/11/2020 à 14:00

Par La Presse Canadienne

Un programme de dépistage de la COVID-19 dans les aéroports pourrait réduire ou éliminer les périodes de quarantaine. (Photo: 123RF)

Le Conseil des aéroports du Canada (CAC) demande une aide gouvernementale d’urgence alors que les restrictions de voyage continuent de peser sur les revenus des aéroports. 

L’organisation, qui représente plus de 100 aéroports dans tout le pays, demande au gouvernement de mettre en œuvre un programme de dépistage de la COVID-19 dans les aéroports pour réduire ou éliminer les périodes de quarantaine et fournir des prêts sans intérêt ou un soutien opérationnel direct aux aéroports, entre autres mesures, a-t-elle expliqué dans un communiqué. 

Le gouvernement fédéral a fait part de sa volonté de fournir un programme d’aide sectoriel à l’industrie aérienne, mais n’a pour l’instant donné aucun détail sur ses plans. 

La majorité des aéroports du Canada ne sont pas subventionnés par le gouvernement, mais dépendent plutôt des revenus générés par les voyages des passagers, a expliqué le CAC. 

Depuis avril, le trafic dans les aéroports a diminué de 90 % par rapport à la même période en 2019, tandis que le volume de passagers en octobre était de 85,5 % inférieur à celui d’octobre précédent, calcule le CAC. 

Les aéroports du Canada soutenaient près de 200 000 emplois avant la pandémie, a précisé le groupe. 

 

À la une

L’économie et l’électricité plombent les résultats de Montréal International

Mis à jour il y a 20 minutes | Dominique Talbot

Selon le PDG, le ralentissement économique à l’échelle internationale a eu des impacts importants sur les résultats.

Montréal International rapporte une baisse de 23% des investissements internationaux

Mis à jour il y a 47 minutes | La Presse Canadienne

L'organisme Montréal International a accompagné 87 projets pour un total de 2,74 milliards de dollars en 2023.

Mistral, désormais soutenu par Microsoft, lance une IA conversationnelle

Mis à jour à 14:30 | AFP

Le groupe français valorisé à quelque 2 milliards de dollars vante des performances comparables à celle de GPT-4