Le Canada, proie chérie des étrangers

Publié le 04/03/2009 à 00:00

Le Canada, proie chérie des étrangers

Publié le 04/03/2009 à 00:00

Par Olivier Schmouker

Aujourd’hui, la moitié des revenus (58,7%) et les deux tiers des bénéfices d’exploitation (64,3%) des mines canadiennes sont sous contrôle étranger, selon Statistique Canada. Entre 2005 et 2006, ces revenus ont même triplé pour atteindre 26,4 milliards de dollars, et ces bénéfices doublé, à 4,9 milliards de dollars.

Ce résultat provient du fait que 2 actifs sur 5 du secteur des mines est maintenant sous contrôle étranger. Le tournant a eu lieu en 2006, avec le quadruplement des actifs passés aux mains d’étrangers, à hauteur de 97,6 milliards de dollars, pour atteindre une part de 39,7%.

D’autres secteurs économiques canadiennes sont marqués par une fort contrôle étranger. Par exemple, dans la fabrication, la moitié des actifs (47,3%, à 657,2 milliards de dollars), des revenus (51,5%, à 707,2 milliards de dollars) et des bénéfices (51,4%, à 45,4 milliards de dollars) sont détenus par des étrangers.

De manière globale, 20,9% des actifs canadiens, soit 5 758 milliards de dollars, 29,8% des revenus, soit 3 015 milliards de dollars, ainsi que 26,6% des bénéfices, soit 285,6 milliards de dollars, sont actuellement sous contrôle étranger.

Surtout les Américains

Qui sont ces étrangers qui convoitent tant les entreprises canadiennes ? Surtout les Américains.

En 2006, l'actif sous contrôle américain représentait 55,2% de tout l'actif sous contrôle étranger, comparativement à 57,6% l'année précédente. Il s'agissait du plus fort repli parmi les principaux pays étrangers ayant des sociétés au Canada.

Parmi les pays qui ont enregistré une hausse de leur proportion d'actif sous contrôle étranger figurent les Pays-Bas (+1,2 point de pourcentage) et la France (+0,3 point de pourcentage).

Les sociétés américaines ont continué de gagner la majorité des revenus (59,2%) et des bénéfices (54,9%) sous contrôle étranger, des proportions passées au-dessous de la barre des 60% pour la première fois depuis 1999. Ces diminutions étaient en grande partie attribuables à la faiblesse du secteur de la fabrication.

À la une

Cinq conseils pour améliorer ses chances de financement

Édition du 18 Janvier 2023 | Karl Rettino-Parazelli

FINANCEMENT. Comment maximiser ses chances d'obtenir un prêt désiré?

Arrêtez de vous sous-évaluer comme entrepreneur!

BLOGUE INVITÉ. Attention, vendre à bas prix comporte des risques et des effets pervers.

La taxe de 2% sur les rachats d'actions des sociétés rapporterait 3 G$ en cinq ans

Le gouvernement souhaite inciter les entreprises à plutôt réinvestir leurs bénéfices dans leurs activités.