«Ne m’appelez plus!» victime de son succès

Publié le 30/09/2008 à 00:00

«Ne m’appelez plus!» victime de son succès

Publié le 30/09/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne

De nombreux Canadiens qui souhaitaient s'inscrire à la Liste nationale de numéros de télécommunication exclus, ce nouvel outil qui empêche les télévendeurs de les solliciter, se sont fait conseiller de réessayer plus tard. Au téléphone, les aspirants adhérents se sont butés à une ligne occupée.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), qui gère la liste, a dû publier un avis conseillant aux consommateurs de faire une nouvelle tentative plus tard.

Le porte-parole du CRTC, Denis Carmel, a indiqué qu'à 16h00, mardi, plus de 334 000 personnes s'étaient inscrites via Internet et par téléphone. "C'est nettement plus que tout ce que nous avions prévu", a-t-il déclaré.

Plus d'un million de personnes ont tenté de s'inscrire par téléphone, ce qui dépasse toutes les prévisions du CRTC, a-t-il dit, ajoutant que l'organisme n'avait jamais anticipé un tel succès pour cette première phase.

M. Carmel a invité les Canadiens à la patience et a souligné qu'il n'y avait aucune date limite pour s'inscrire.

Les télévendeurs n'auront plus le droit de composer les numéros figurant sur cette liste. Les entreprises contrevenant à la réglementation s'exposeront à des amendes pouvant atteindre 15 000 $.

Le CRTC a toutefois autorisé certaines exceptions comme, par exemple, les sondeurs, les chercheurs, les organismes de charité ainsi que les partis politiques et leurs candidats, qui peuvent continuer à solliciter un particulier même s'il a inscrit son numéro à la liste. Les journaux à grand tirage bénéficient aussi de cette exemption. Les entreprises avec lesquelles les consommateurs entretiennent déjà des relations d'affaires sont également exemptées.

À la une

L’Italie prendra-t-elle un virage « illibéral »?

ANALYSE. L'élection législative de dimanche pourrait porter au pouvoir un parti issu de la nostalgie mussolinienne.

En face du ou de la prochain.e premier.ère ministre

Édition du 21 Septembre 2022 | Les Affaires

Si le ou la prochain.e premier.ère ministre du­ Québec était en face de vous, quel sujet serait votre priorité?

Qui est le gagnant du «Débat des chefs» pour les lecteurs de Les Affaires?

23/09/2022 | Les Affaires

Un lecteur a souligné que «l’auditeur» était le gagnant de l’exercice.