Bourget: le CSeries dépasserait les objectifs

Publié le 14/06/2015 à 08:52

Bourget: le CSeries dépasserait les objectifs

Publié le 14/06/2015 à 08:52

PARIS– La nouvelle gamme d’avions CSeries de Bombardier(Tor., BBD.B) surpasserait les critères de performance et d’économie que la société montréalaise s’était fixés à l’origine.

C’est du moins ce que la nouvelle direction de l’avionneur a annoncé ce dimanche matin à l’occasion de son premier point de presse officiel, organisé en marge du Salon international de l’aéronautique et de l’espace Paris-Le Bourget.

Cette grand messe internationale de l’industrie aérospatiale, organisée tous les deux ans en alternance avec le Salon de Farnborough en Grande-Bretagne, débute ce lundi, 15 juin. Cette année, un total de 120 aéronefs de tout acabit et 2 260 exposants de 47 pays y seront présentés.

Lisez également Le tout Québec aéronautique converge vers le Bourget

Devant une centaine de journalistes du monde entier, Bombardier a annoncé que, d’après ses derniers résultats d’essais en vol, ses deux nouveaux avions CS100 et CS300 dépassent leurs objectifs initiaux en matière de consommation de carburant, de charge utile, de distance franchissable et de performance au décollage.

Meilleur que prévu

En outre, le rayon d’action maximal de ces avions dépasserait finalement de 350 miles nautiques (mn), ou de 648 km, son objectif initial. Il s’agit d’une amélioration de performance de quelque 10% par rapport à l’objectif de 3 300 mn, ou 6 112 km, établis initialement.

De plus, les avions CSeries seraient en voie d’atteindre leurs objectifs de performance au chapitre de son empreinte sonore, faisant d’eux selon Bombardier, «les avions commerciaux de série les plus silencieux» qui soit. Précisément, ces avions présenteraient un niveau de bruit ambiant jusqu’à 20 EPNdB inférieur à la limite imposée par la Federal Aviation Authority des Etats-Unis, ce qui en ferait un appareil de choix pour l’exploitation dans les centres urbains.

« Les performances des avions C Series sont meilleures que ce qui a été annoncé, en offrant la meilleure cabine de leur catégorie (...) Cela bonifiera la rentabilité et l’accès au marché pour les exploitants, de même que la commodité et le confort pour les passagers », a déclaré Fred Cromer, le nouveau président de la division Avions commerciaux de Bombardier.

Ce dernier a été engagé par Bombardier en avril dernier, en remplacement de Mike Arcamone. M. Cromer était auparavant président d’International Lease Finance Corporation (ILFC). Plus tôt dans sa carrière, il a occupé différentes fonctions de responsabilités financières chez ExpressJet, Continental Express et Northwest Airlines.

Les avions de la famille CSeries assureraient un avantage de plus de 20 % sur le plan de la consommation de carburant, comparativement aux autres avions de série, et de plus de 10 % comparativement aux avions remotorisés. Il offre aux exploitants des économies potentielles allant de 7,5 à 12 millions $ US par avion.

7000 livraisons en 20 ans

À ce jour, l’avionneur canadien a enregistré 603 commandes et promesses d’intention pour sa familles CSeries. Du nombre 243 sont des commandes fermes. La majorité d’entre-elles, soit 180, concernent le CS300, le plus grand appareil commercial jamais construit chez Bombardier.

Cette dernière estime que le segment des avions de 100 à 150 places connaîtra, au cours des vingt prochaines années, une transformation majeure de sa flotte avec l'entrée en service d'avions de conception entièrement nouvelle.

Malgré une reprise plus lente que d’abord anticipée, ce segment devrait générer 7 000 livraisons d'avions de 2015 à 2034, avec des besoins marqués particulièrement en Amérique du Nord et en Chine.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.