Trimestre difficile pour Canam

Publié le 27/04/2011 à 11:43, mis à jour le 27/04/2011 à 18:19

Trimestre difficile pour Canam

Publié le 27/04/2011 à 11:43, mis à jour le 27/04/2011 à 18:19

Par La Presse Canadienne

Marc Dutil, président du Groupe Canam [Photo : Martin Martel]

Le producteur d'acier Groupe Canam négocie avec une société de câblage française pour tenter de récupérer une partie des dépassements de coûts que Canam a dû encaisser pour compléter l'installation de câbles sur le toit du stade BC Place, utilisé dans le cadre des jeux olympiques d'hiver de Vancouver.

La société de Saint-Georges a indiqué la semaine dernière qu'elle avait d mettre de côté une provision de 25 millions $ après impôts pour couvrir l'ensemble des coûts additionnels.

La division Structal de Canam a obtenu, à la fin 2009, un contrat de 100 millions $ pour construire le plus grand toit rétractable soutenu par des câbles au monde, celui du stade BC Place.

Canam avait alors consulté l'entreprise Freyssinet à propos du projet. Selon Canam, la firme française a sous-estimé de façon importante le temps et les coûts nécessaires pour l'installation du toit.

Le chef de l'exploitation Marc Dutil a refusé de révéler combien d'argent il espérait obtenir de Freyssinet, un partenaire de projets passés et futurs.

"Ce ne sont pas des négociations dans lesquelles nous tenons un fusil sur leur tempe", a-t-il indiqué mercredi lors d'un entretien. "Nous espérons que c'est quelque chose qui pourra être réglé de façon diligente, entre personnes raisonnables."

Canam a d'abord approché Freyssinet il y a environ six semaines à ce sujet et espère en arriver à une entente d'ici quelques mois, dans le meilleur intérêt des actionnaires, a poursuivi M. Dutil.

Canam a indiqué mercredi avoir subi une perte de 39,7 millions $, ou 88 cents par action, au premier trimestre terminé le 26 mars. Cela se compare à une perte de 600 000 $, ou 1 cent par action, à la même période en 2010.

Le chiffre d'affaires consolidé de l'entreprise a pourtant augmenté de 48 pour cent, atteignant 150,6 millions $. Il était de 101,9 millions $ au premier trimestre de l'an dernier.

Les analystes sondés par la firme Thomson Reuters tablaient en moyenne sur des revenus en hausse de 62 pour cent à 172 millions $.

M. Dutil a expliqué que les résultats financiers étaient très décevants en raison du fait que le projet de BC Place ne s'était pas déroulé comme prévu, mais que Canam était généralement bien récompensée pour ses prises de risques.

En outre, a-t-il ajouté, d'autres projets de grands stades comme celui des Marlins, à Miami, ont été complétés en respectant budgets et délais.

Par ailleurs, Canam a annoncé mercredi que M. Dutil deviendrait chef de la direction du groupe en janvier, remplaçant ainsi son père Marcel.

Canada a aussi indiqué avoir conclu un règlement à l'amiable au sujet d'une acquisition réalisée il y a cinq ans, sans pouvoit donner davantage de détail en raison d'une entente de confidentialité.

L'entreprise en a aussi profité pour faire savoir que l'Ontario demeurait un marché difficile, mais que d'autres régions du Canada et des États-Unis montraient des signes d'amélioration.

Au 26 mars, le carnet de commandes de Groupe Canam totalisait 519 millions $, comparativement à 485 millions $ au 31 décembre 2010.

L'action de Canam (TSX:CAM) a gagné mercredi 13 cents à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 8,13 $.

 

PLUS : Canam : la patience est encore de mise

À suivre dans cette section

À la une

Quand les Québécois découvraient la Bourse dans nos pages

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. «Des entreprises comme Cascades et Couche-Tard, elles sont extrêmement reconnaissantes envers le REA.»

95 ans d'ambition et d'innovation

Édition du 21 Février 2024 | Marine Thomas

BILLET. Cela fait déjà 95 ans que le journal «Les Affaires» informe les décideurs du Québec.

Bourse: Wall Street reprend son souffle et finit en baisse

Mis à jour le 26/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé en baisse.