Téo dépassera les frontières de l'industrie du taxi, dit Alexandre Taillefer

Publié le 16/11/2016 à 16:58

Téo dépassera les frontières de l'industrie du taxi, dit Alexandre Taillefer

Publié le 16/11/2016 à 16:58

Par La Presse Canadienne

(Photo: courtoisie Téo Taxi)

Alexandre Taillefer voit grand pour Téo: après le taxi, l'homme d'affaires bien connu veut percer les secteurs du camionnage, de la livraison ainsi que du transport scolaire et urbain afin d'y implanter des parcs de véhicules électriques. 

Il pense même que cette expansion permettrait à Téo d'être «candidate» à un premier appel public à l'épargne dans les 36 à 48 prochains mois afin d'attirer d'autres capitaux.

«Nous pensons être en mesure de créer une entreprise dont le revenu annualisé sera de 350 à 400 millions $ d'ici les 24 prochains mois», a lancé M. Taillefer, mercredi, devant le Cercle finance et placement du Québec.

À l'occasion d'une allocution devant un parterre de gens d'affaires, il a dit anticiper des investissements d'environ 500 millions $ au cours de la prochaine année et demie qui seront effectués avec des partenaires institutionnels ainsi que d'autres investisseurs.

Pour atteindre son objectif, l'associé principal de la société XPND Capital mise sur des acquisitions «d'entreprises traditionnelles» dans les secteurs visés pour ensuite les accompagner dans leur transition vers un parc électrique de véhicules.

M. Taillefer, qui estime que les inquiétudes de la population entourant l'autonomie des véhicules électriques s'estompent, fait entre autres miroiter les économies générées par l'utilisation de l'hydroélectricité québécoise «peu coûteuse».

«Nous avons effectué 2,4 millions de kilomètres avec Téo Taxi l'an dernier et seulement cinq voitures se sont retrouvées en panne. Notre facture d'électricité n'a été que de 47 000 $ pour tous ces kilomètres parcourus», a-t-il expliqué.

«Pour le taxi, l'essence représente 15 pour cent des dépenses d'exploitation. Pour les camions, c'est entre 30 et 34% des dépenses qui sont consacrées au carburant», a-t-il ajouté.

Dans l'industrie du camionnage, où l'homme d'affaires vise à la fois la livraison urbaine et longue distance avec des poids lourds, Téo misera d'abord sur un corridor entre Montréal et Toronto. M. Taillefer a dit qu'il annoncerait prochainement une entente avec une «grande société» afin de tester ce corridor qui sera «100% électrique», a-t-il assuré. 

Bien conscient du temps consacré à la recharge des batteries, l'homme d'affaires propose plutôt leur permutation. 

«Cela se fera par robotisation, a-t-il dit. Le camion peut reprendre la route dans un délai d'environ 10 minutes. On s'attend à devoir effectuer deux changements dans le cadre des tests.»

Il estime que les premiers camions électriques pourraient faire leur apparition sur les routes d'ici les 18 prochains mois. 

Pour le transport scolaire, M. Taillefer comptera sur le constructeur d'autobus électriques Autobus Lion - qui compte XPND Capital parmi ses actionnaires - pour procéder à une «réinvention complète» de ce marché. L'homme d'affaires aimerait également proposer un service de transport d'autobus urbain aux municipalités qui n'ont pas les moyens d'en offrir un à leurs citoyens.

«On pense que de fournir du matériel roulant électrique permettrait à la société de réaliser des économies, croit-il. Nous serions aussi en mesure de nous démarquer et de gagner des parts de marché.»

M. Taillefer s'est par ailleurs dit convaincu qu'il ne se vendra pratiquement plus de véhicules à essence ou au diesel dans la province dans environ 10 ans, entre autres grâce aux progrès technologiques effectués avec les voitures électriques.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

L'Irlandaise iCabbi débarque à Montréal en récupérant l'équipe technique de Téo Taxi

14/03/2019 | Alain McKenna

BLOGUE. Le spécialiste de la logistique du taxi misera sur l’expertise en mobilité et en IA des ex-employés de Taxelco.

Pierre Karl Péladeau présente une offre pour reprendre Téo Taxi

Mis à jour le 04/03/2019 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Les repreneurs intéressés par Téo Taxi avaient jusqu’au 4 mars pour signifier leurs intentions.

À la une

Le G7 Finances fait un pas vers la taxation des géants du numérique

15:31 | AFP

Le G7 s’est aussi entendu sur « pour instaurer une taxation minimale à l’impôt sur les sociétés ».

FaceApp aspire vos données, mais ce n'est pas la seule

15:15 | AFP

Outre le fait que la société est russe, sont en cause les conditions générales d’utilisation.

États-Unis: mises en garde sur la populaire application russe FaceApp

10:49 | AFP

Un sénateur appelle la police à enquêter sur les «risques pour la sécurité nationale et la vie privée».