Remboursement des vols annulés: Ottawa cherche des solutions

Publié le 21/05/2020 à 13:45

Remboursement des vols annulés: Ottawa cherche des solutions

Publié le 21/05/2020 à 13:45

Par La Presse Canadienne

(Photo:123RF)

Ottawa cherche des pistes de solutions afin de s’assurer que les transporteurs aériens respectent les consommateurs qui s’estiment floués avec l’annulation de leur vol et qui demandent un remboursement.

Questionné à ce sujet, jeudi matin, le premier ministre Justin Trudeau a dit que son gouvernement allait travailler avec les compagnies aériennes et les groupes de Canadiens préoccupés par cet enjeu pour trouver un « juste équilibre ».

Il a ajouté que le Canada était en train de regarder ce que d’autres pays ont déjà fait pour dédommager les clients dont les vols ont été annulés.

Le mouvement pour demander aux transporteurs aériens canadiens de rembourser les clients prend de l’ampleur. Option consommateurs a lancé une pétition à cet effet qui avait récolté plus de 13 000 signatures jeudi midi.

Jusqu’à maintenant, les ministres fédéraux disaient comprendre la frustration des consommateurs, mais disaient vouloir s’assurer de la viabilité du secteur même après la pandémie.

 


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Moins de millions pour le patron d'Air Canada à cause de la COVID-19

Il était en voie d’avoir droit à une rémunération globale d’environ 12,9 millions $ l’an dernier.

La Commission européenne préoccupée par l'acquisition de Transat

La concurrence pourrait s’amenuiser sur 33 liaisons entre le Canada et le Vieux Continent selon les autorités.

À la une

Des copropriétés de plus en plus petites

La taille médiane des nouvelles copropriétés a diminué de plus de 25% en environ 15 ans.

L'ARC reporte la date limite pour les déclarations de sociétés

Il y a 18 minutes | La Presse Canadienne

Les déclarations de revenus des sociétés T2 autrement exigibles en juin, juillet ou août, sont reportées en septembre.

Start-ups: quel a été l’impact de la COVID-19?

10:57 | Jean-François Venne

DÉFI START-UP. Des start-ups ont vu leur modèle d’affaires devenir obsolète en quelques jours à cause de la pandémie.